Gestion des matières résiduelles



L’ÉTS s'est dotée, le 10 mai 2010, d'un Plan de gestion des matières résiduelles qui incluait un premier Plan d'action dont la mise en oeuvre a permis d'augmenter de façon significative le taux de récupération des matières résiduelles recyclables et compostables. S'en est suivi un deuxième Plan d'action en 2011-2012 qui visait à uniformiser les procédures de gestion des matières résiduelles sur l'ensemble du campus de l'ÉTS. Dans la cadre du Plan d'action de développement durable 2012-2015, l'ÉTS s'engage à se doter d'une directive liée à la gestion des matières résiduelles afin de pérenniser la démarche.

Le but visé?  Éliminer une seule matière résiduelle : le résidu ultime.

Objectifs ?
Type de matière Performance ÉTS
actuelle
Objectifs ÉTS
(2013-2014)
Objectifs gouvernement
du Québec (2015)
 
Papier-Carton (PC)  93 %  95 % 70 %
Plastique-Verre-Métal (PVM)  51 %  60 %  70 %
Matières résiduelles organiques (MRO)  43 %  50 %  60 %
Résidus construction-rénovation-démolition (CRD) 94 %  95 %  70 %

Les moyens utilisés?  Fournir des installations adéquates et sensibiliser la communauté de l’ÉTS pour :

  • réduire
  • réutiliser
  • réparer
  • récupérer
  • valoriser
  • éliminer

Cliquez sur les icones pour savoir où et comment trier vos déchets à l’ÉTS !




 



Évolution de la gestion des matières résiduelles

De 2008-2009 à 2012-2013, le taux de récupération des matières résiduelles à l’ÉTS est passé de :

  • 0 % à 43 % pour les matières organiques
  • 24 % à 51 % pour les matières plastique-verre-métal
  • 52 % à 93 % pour le papier-carton.

Le pourcentage de récupération global des matières résiduelles valorisables a bondi de 24 % à 68 %.


(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Le graphe ci-dessous indique les quantités de matières résiduelles communes par occupant envoyées aux différentes filières de traitement. Entre 2008 et 2013, la proportion de matières recyclées a considérablement augementée tandis que celle des matières enfouies a significativement diminuée. Cependant, on peut aussi noter une augmentation annuelle du taux de génération des matières résiduelles à l'exception de l'année 2012-2013 où il y a eu une diminution.


(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)





Gestion des matières résiduelles dans les résidences étudiantes

Récupération des matières compostables
 
Pourquoi ?
Des caractérisations des matières résiduelles dans les résidences I, II, III et IV ont permis d’évaluer que plus de 30 tonnes de matières résiduelles organiques (MRO) compostables étaient générées annuellement. Ces matières peuvent être compostées et retournées à la terre ou méthanisées afin de créer de l’énergie et un amendement de sol.

Présentement, les MRO récupérées dans les résidences sont envoyées à une plateforme de compostage ou de biométhanisation externe.

Qui ?
Pour l’instant, le programme de récupération des MRO compostables n’est offert qu’aux résidents des phases III et IV.

Comment ?
En utilisant le bac de récupération des MRO compostables qui vous a été fourni dans votre appartement. N’utilisez pas de sacs en plastique (recyclable ou compostable). Par contre, vous pouvez utiliser un sac en papier.

Trucs et astuces pour éviter des désagréments
1. Déposez un essuie-tout ou une feuille de papier journal dans le fond du bac pour réduire les odeurs et éviter que les matières ne collent aux parois et ainsi en faciliter le nettoyage;
2. Rincez régulièrement votre bac (à chaque vidange) avec de l’eau et un détergent doux;
3. Évitez de mettre des liquides comme de la soupe, du lait ou du jus;
4. Videz votre bac aux trois jours tout au plus, même s’il n’est pas plein. Cela évite la prolifération des mouches à fruits et des mauvaises odeurs (surtout en été).

N’oubliez pas que vous faites déjà la récupération des MRO compostables, dans votre poubelle. La seule différence si vous les séparez est qu’elles seront concentrées en un seul endroit. Votre poubelle ne s’en portera que mieux et vous diminuerez du même coup vos impacts sur l’environnement!

Quoi ?
Qu’est-ce qu’on entend par matières résiduelles organiques compostables ?

Matières acceptées
• Restes de repas;
• Fruits et légumes et leur pelure;
• Viandes, volaille, poissons, œufs et fruits de mer (incluant les os, les coquilles, la peau, les graisses et les entrailles);
• Produits laitiers;
• Pâtes alimentaires;
• Papiers et cartons souillés de nourriture (ex. : boîte à pizza);
• Aliments périmés (sans emballage plastique);
• Café moulu (marc) et filtres, poches de thé;
• Pain et céréales;
• Plantes non contaminées.

Matières refusées
• Serviettes et produits hygiéniques;
• Cendres et mégots de cigarettes;
• Bouchons de liège;
• Cire (d’abeille, de bougie, paraffine);
• Sacs plastiques dits « biodégradables » ou « oxo-biodégradables »;
• Tout article en plastique, verre ou métal;
• Résidus domestiques dangereux (ex. : peinture);
• Médicaments périmés (il faut les rapporter dans une pharmacie);
• Élastiques à légumes.

Où ?
Vous devez vider votre bac dans les contenants situés dans un congélateur. Voici les emplacements des congélateurs dans les deux phases de résidences concernées :

Phase III : emplacement du congélateur
Phase IV : emplacement du congélateur




Foire aux questions

Pourquoi le plastique no 6 n’est-il pas recyclé au Québec ?

Bien que le polystyrène soit techniquement recyclable, très peu de centres de tri québécois l’acceptent. Le manque de débouchés, la faible densité de la matière ainsi que les coûts de transport, de tri et de conditionnement sont au nombre des facteurs pouvant expliquer ce choix. Il n’y a pas, à l’heure actuelle au Québec, d’installations de recyclage du polystyrène postconsommation, mais certaines entreprises transforment le polystyrène d’origine commerciale ou industrielle.*

* Information intégrale tirée de la fiche informative Les plastiques du site de RECYC-QUÉBEC.

Pourquoi certains bacs récupèrent-ils les matières recyclables pêle-mêle, alors que la plupart récupèrent séparément le papier-carton et le plastique-verre-métal ?
Dans les aires où le volume de papier blanc généré est important, il est préférable de séparer le papier-carton du plastique-verre-métal afin d’éviter la contamination du papier. La valeur de recyclage du papier blanc est plus grande lorsqu’il n’est pas souillé. Dans les aires où ce volume est moindre, comme à la cafétéria, on peut se permettre d’en disposer de façon pêle-mêle.
À quoi sert le compost généré par le composteur de l'ÉTS ?
Le composteur produit un compost qui n’atteint pas présentement un degré de maturité suffisant permettant de l’utiliser sur les terrains de l’ÉTS. Ainsi, il est  redirigé à une plate-forme de compostage avec les excédents de matières résiduelles organiques de l’ÉTS.
Peut-on mettre n’importe quelle matière organique dans le compostage ?
Oui. Tout ce qui est nourriture, cru ou cuit, viande ou légume, soupe ou vinaigrette, va au compostage. Le type de compostage que l’ÉTS fait est différent du compostage domestique. Le composteur industriel maintient une certaine température qui élimine les bactéries et transforme les aliments en compost.
Quoi faire avec les déchets qui ne se jettent pas dans les îlots multimatières ?
S’il s’agit d’articles technologiques comme les piles, CD/DVD, cartouches d’encre, etc., il faut les disposer dans les électrobacs situés près de la sécurité (pavillon A) et près du Tim Hortons (pavillon B).

S’il s’agit d’équipements informatiques, de matières résiduelles dangereuses, de meubles ou autre article encombrant, contactez le Service de l’équipement au poste 7963 ou 8620, ou faites un appel de service pour la collecte.


Si votre question n’apparaît pas dans la FAQ, faites-nous en part !