Technologies de l’information et des communications : les chercheurs de l’ÉTS au cœur des technologies émergentes

Dotés d’une expertise en matière de connectivité entre individus et entre objets, les chercheurs de l’ÉTS sont reconnus pour la fiabilité, la robustesse et la performance de leurs solutions matérielles et logicielles. L’intelligence artificielle, notamment l’apprentissage, le raisonnement et la représentation des connaissances, de même que l’amélioration de la qualité du logiciel ainsi que la réduction de leur empreinte environnementale, comptent au nombre des problématiques que souhaitent résoudre les chercheurs de l’ÉTS du domaine des technologies de l’information et des communications (TIC). 

Les axes stratégiques de recherche en TIC    

À l’ÉTS, 75 professeurs de trois départements, soit génie de la production automatisée, génie électrique et génie logiciel et des technologies de l’information, réalisent des activités de recherche liées aux TIC. Leurs travaux couvrent une vaste gamme de thématiques relevant des domaines de la connectivité, de l’intelligence et du génie logiciel.   

Connectivité :  

  • communications sans fil et optiques, 5G, réseaux cognitifs, communications V@V, vidéo numérique et multimédia, internet des objets, internet tactile; 
  • optique-photonique et optoélectronique;
  • microélectronique, microsystèmes, composants RF et systèmes embarqués;
  • nuagique et dématérialisation;
  • cybersécurité.

Intelligence : 

  • intelligence artificielle et apprentissage automatique;
  • données massives (big data), apprentissage profond, fusion d’information, chaînes de blocs (blockchain);
  • vision par ordinateur, haptique, interfaces humain-machine, traitement de l’image, analyses de textes, reconnaissance de formes, d’activités et de la parole;
  • réseaux cognitifs et autonomes (cognitive and self-aware networks);
  • informatique quantique.

Génie logiciel :

  • analyses statiques et études empiriques sur le logiciel;
  • outils d’aide au développement, à l’évolution et aux tests de logiciels.

Les TIC au Québec

Véritable moteur de l’économie québécoise, le secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) regroupe plus 7300 entreprises et 130 000 emplois, en plus de représenter 5,1 % du PIB et 3,1 % de l'emploi au Québec. Sa croissance annuelle des 13 dernières années, en termes de PIB, a été 2,2 fois plus rapide que celle enregistrée par le reste de l'économie. 

De plus, le Québec est reconnu comme un chef de file en matière d’intelligence artificielle. D’après le magazine Fortune, la province serait l’un des endroits les plus réputés au monde dans ce domaine. 
 

Le secteur québécois des technologies de l'information et des communications
La croissance annuelle du secteur des TIC des 13 dernières années, en termes de PIB, a été 2,2 fois plus rapide que celle enregistrée par le reste de l'économie
Le secteur regroupe plus de 7 300 entreprises et 130 000 emplois
70 % de l’industrie des technologies de l’information au Québec se retrouve dans le grand Montréal
Hervé Lombaert, professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l'information de l'ÉTS mise sur l'intelligence artificielle pour améliorer l'imagerie médicale
L’intelligence artificielle, la vision par ordinateur et les mathématiques pour faire progresser l’imagerie médicale.
Hervé Lombaert : Le langage des formes dans l’imagerie médicale

Les médecins disposent souvent d’images de piètre qualité pour établir leur diagnostic : images volumineuses, bruitées, aux contours peu perceptibles, rendant la lecture difficile. Pour Hervé Lombaert, professeur au Département de génie logiciel et des technologies de l'information, l’analyse de formes par ordinateur est prometteuse pour interpréter l'imagerie médicale, mais elle demande de repenser notre façon d’aborder les formes.

En savoir plus
Professeure en génie biomédical à l'ÉTS, Rita Noumeir travaille à des applications logicielles en matière de santé électronique.
Il faut développer de nouveaux moyens de compresser l'imagerie médicale pour s'assurer que sa transmission n'entraîne pas une perte de qualité.
Rita Noumeir : Le génie biomédical au service du diagnostic

Le dossier en santé électronique offre d'incroyables possibilités par la richesse des données de santé qu'il contient. Un défi se pose néanmoins : celui de la transmission de ses images médicales dont la qualité doit permettre au spécialiste de lire correctement les données. Professeure en génie biomédical, Rita Noumeir travaille à des applications logicielles en matière de santé électronique.

En savoir plus
Ghizlane El Boussaidi, professeure au Département de génie logiciel et des technologies de l'information de l'ÉTS, cherche des façons de moderniser les équipements informatiques des années 1980
Mon travail ressemble souvent à une sorte d’archéologie informatique.
GHIZLANE EL BOUSSAIDI : OPTIMISER LE DÉVELOPPEMENT DE LOGICIELS

Comment moderniser des systèmes informatiques datant des années 80 qu'on retrouve encore ici et là dans beaucoup de secteurs? Comment créer plus rapidement des applications logicielles qui seront de surcroît plus efficaces et plus fiables? C'est sur ce genre de problématiques que travaille Ghizlane El Boussaidi, professeure au Département de génie logiciel et des technologies de l'information.

En savoir plus