Lyne Woodward : La recherche au service des systèmes industriels à énergie renouvelable

Entre un système industriel qui fonctionne simplement et un système optimisé, les différences de coût et rendement peuvent être conséquentes. Lyne Woodward, professeure au Département de génie électrique, est spécialisée dans l’optimisation en temps réel de systèmes et procédés industriels. Elle développe de complexes algorithmes à destination notamment du monde des énergies renouvelables.

Viser le fonctionnement optimal

Son travail de recherche consiste à développer des algorithmes pour optimiser les procédés et systèmes industriels. Et les champs d’application sont nombreux, notamment dans les systèmes industriels utilisant des énergies renouvelables – cellules photovoltaïques, éolien ou encore des énergies d'origine biochimique telles que les piles microbiennes auxquelles elle s'intéresse depuis plusieurs années.

Des piles qui fonctionnent à partir de matières organiques

Les piles microbiennes ont la particularité de fonctionner à partir de matières organiques et de relâcher des électrons qui voyagent à travers la charge pour produire de l’électricité. Bien qu’elles soient encore au stade expérimental, plusieurs applications sont déjà envisagées :
 

  • Dans le traitement des eaux usées, par exemple dans une usine : elles permettent une facture d’électricité réduite et un geste concret en faveur de l’environnement.
     
  • L’utilisation des piles microbiennes comme biosenseurs : puisque leur performance est fonction de la matière organique qui les alimente, en observant leur comportement, on peut déduire la composition des matières organiques qui entrent dans le système.
     
  • Les piles microbiennes pourront servir également de sources autonomes d’énergie, utiles par exemple dans des régions éloignées. Mais pour cela, les recherches doivent d'abord aboutir pour les rendre plus performantes. Aussi, il faudra pouvoir les optimiser en temps réel, en tenant compte de nombreux facteurs : substrat, température, humidité, pH, etc.

L'optimisation : un enjeu de taille pour les énergies renouvelables

L’optimisation en temps réel est l'un des enjeux-clés des énergies renouvelables. Les algorithmes que développe Lyne Woodward visent à maximiser, en tout temps, la quantité d’énergie transférée vers les systèmes de stockage.

Dans le cas des piles microbiennes, c'est le système de conversion qui est étudié, c’est-à-dire la transformation de l’énergie générée par la pile. Comme la pile est petite, chaque pièce utilisée est d’une importance capitale. Le but est de trouver alors des topologies de conversion efficaces et qui nécessitent le moins de pièces possible.