René Jr. Landry et les systèmes embarqués

On fait grand usage, dans le domaine du transport, des systèmes embarqués, soit des systèmes électroniques et logiciels autonomes fonctionnant dans un environnement mobile. Pour répondre aux besoins croissants dans ce domaine, René Jr. Landry, professeur au Département de génie électrique à l'ÉTS y consacre l'esemble de ses travaux de recherche. 

Quand la recherche développe des systèmes embarqués pour le civil et le militaire

Les travaux de René Jr. Landry sont orientés vers la résolution de problèmes réels que l’on retrouve dans l’industrie. Son laboratoire, le LASSENA, regroupe près de 50 chercheurs et étudiants de tous niveaux universitaires, travaillant à des applications terrestres, aéronautiques et spatiales, dans les domaines civil et militaire. Au cœur de ces applications : les systèmes embarqués.

Le défi des systèmes embarqués : la limitation des ressources

Avec les systèmes embarqués, le défi est toujours de « faire plus avec moins » et cela, à moindre coût. Ces systèmes ne permettant pas une grande liberté de programmation, le développeur doit user de stratégies pour arriver à maximiser les fonctionnalités selon ce qui est disponible, au moyen d’algorithmes et de senseurs limités.

Systèmes embarqués : exemple d'application aérospatiale

Le LASSENA, l’Agence spatiale canadienne et MDA travaillent sur un système embarqué révolutionnaire et miniature de collecte de données environnementales à couverture mondiale, grâce aux signaux et satellites Radarsat.

Systèmes embarqués : exemple d'application aéronautique

On retrouve dans les avions des kilomètres de câbles servant aux systèmes avioniques et de communications. L’une des recherches en cours consiste à réunir toutes ces fonctionnalités dans un seul système, la radio logicielle, qu'il sera possible de programmer en fonction des phases du vol.

Systèmes embarqués : exemples d'applications terrestres

Le professeur Landry s'intéresse particulièrement à la navigation dans les environnements privés d’accès GPS tels que l'intérieur des bâtiments, les centres-villes denses, les tunnels et les forêts. L'objectif est de trouver les technologies permettant de s’affranchir de cette limitation.

Ses équipes ont élaboré pour Desjardins Assurances un système de suivi de véhicule et de diagnostic d’accident permettant de suivre le comportement des automobilistes (logiciel Ajusto). En prolongement, elles travaillent à l'élaboration d’une boîte noire capable de mesurer avec précision le comportement de conduite et de faire l’analyse d’accidents.