Deux inaugurations importantes pour l'ÉTS

Pôle innovation 4.0 et Chaire de recherche Siemens sur l’intégration des technologies de l’industrie 4.0

7 novembre 2018

Plus de 300 représentants des milieux industriel, académique et gouvernemental étaient réunis à l’ÉTS le 6 novembre afin de célébrer l’inauguration officielle du Pôle Innovation 4.0 de l’ÉTS et de la Chaire de recherche Siemens sur l’intégration des technologies de l’industrie 4.0. 

« La quatrième révolution industrielle, ce qu’on appelle l’Industrie 4.0, grâce à l’automatisation et à la numérisation, suscite des vagues de technologies de rupture dans l’industrie et entraînera un changement en profondeur de la main-d’œuvre de demain », a d’abord exposé Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS. Il a ensuite expliqué ce que sera le Pôle Innovation 4.0 : « Le Pôle mobilisera et réunira l’expertise de plus de 50 professeurs dans cinq départements de génie de l’ÉTS, et ce, pour mieux répondre aux requis de l’Industrie 4.0 dans cinq secteurs d’affaires clés : l’aérospatial, l’énergie, la santé et sécurité, la construction et le transport terrestre. En plus d’établir des programmes de recherche et de développement (R&D) intégrés, le Pôle développera des formations et des programmes pour préparer la prochaine génération de personnel hautement qualifié et ainsi répondre aux futurs défis technologiques de l’Industrie 4.0. L’ÉTS est fière d’avoir la Chaire Siemens sur l’Industrie 4.0 comme premier projet majeur du Pôle 4.0. » Le Pôle misera sur le succès du regroupement AÉROÉTS, formé en 2010, et de l’Aérospatiale 4.0, programme créé en 2016. Le professeur Hany Moustapha, titulaire de la Chaire Siemens 4.0, assumera la direction du Pôle 4.0.

Thomas Scarinci, premier vice-président de Siemens AGT a pour sa part évoqué le rôle de la Chaire de recherche Siemens sur l’intégration des technologies de l’industrie 4.0 : « Nous sommes très fiers d’annoncer la création de cette chaire de recherche, qui soutiendra le Pôle Innovation 4.0 de l’ÉTS avec un grand nombre de projets multidisciplinaires touchant l’innovation, la chaine d’approvisionnement et la fabrication pour les cinq prochaines années ».

« Une priorité de notre gouvernement est de s’assurer que nos industries soient à la fine pointe de la technologie pour augmenter notre productivité. Le Pôle Innovation 4.0 répond aux défis des entreprises québécoises et permettra de recruter les meilleurs éléments afin que l’Industrie 4.0 soit à l’affut des occasions d’affaires et puisse pleinement se déployer. Ce programme stimulera l’innovation et va assurer des retombées positives pour le Québec », a fait savoir Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Hany Moustapha, a énuméré les sept principaux domaines de recherche de l’Industrie 4.0. « Le Pôle inclura ainsi l’Internet des objets, l’analytique des mégadonnées, l’intégration des systèmes, la fabrication additive et intelligente, la réalité augmentée et virtuelle, les systèmes autonomes, et la sécurité informatique ». Il a également rappelé que la Chaire Siemens, cofinancée par le CRSNG et MITACS, est la première chaire industrielle au Canada consacrée à l’industrie 4.0, et qu’elle réunit l’expertise de 20 professeurs de l’ÉTS, de l’Université Concordia et de l’Université McGill. Les trois projets majeurs de cette chaire sont l’analyse numérique multidisciplinaire et l’optimisation de la conception (mené par le professeur Michael Kokkolaras de l’Université McGill), la conception et la gestion d’une plateforme technologique numérique pour la chaîne d’approvisionnement (mené par la professeure Nadia Bhuiyan de l’Université Concordia) et l’automatisation, la numérisation et l’optimisation de la fabrication avancée (mené par le professeur Antoine Tahan de l’ÉTS).

1.jpg

Charles Despins (directeur des affaires professorales, de la recherche et des partenariats, ÉTS), Faisal Kazi, (PDG, Siemens Canada), Hany Moustapha (directeur du Pôle et titulaire de la Chaire Siemens), Claire Samson (doyenne de la recherche, ÉTS), Marie-Josée Blais (sous-ministre adjointe, MEI), Thomas Scarinci (vice-président senior, Siemens AGT), Zafirios Gazidis (directeur du développement des affaires, Siemens Canada), et Patrick Suter (directeur adjoint, Partenariats de recherche, CRSNG)

Voir aussi : Aérospatial 4.0

Toutes les nouvelles