Développement du campus

L’ÉTS inaugure sa nouvelle bibliothèque et le nouveau Centech en présence du ministre Roberge

12 décembre 2018

L’ÉTS a inauguré hier sa nouvelle bibliothèque et les nouveaux locaux du Centech, son accélérateur d’entreprises technologiques.

L’événement s’est tenu en présence de M. Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES), de M. David Lametti, secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et député fédéral de Lasalle–Émard–Verdun, de M. François W. Croteau, responsable de la ville intelligente, des technologies de l’information et de l’innovation au comité exécutif de la Ville de Montréal, de M. Pierre Dumouchel, directeur général de l’ÉTS, de quelques invités et de représentants des médias.

inauguration_ruban_2018-800-(1).jpg

William St-Pierre (entrepreneur - Mechasys), Jennifer Ivens (entrepreneure - Canscan), Richard Chénier (directeur du Centech), David Lametti, François W. Croteau, Jean-François Roberge, Pierre Dumouchel, Jean-René Halde (président du c.a. de l'ÉTS), François Bérubé, sous-ministre adjoint, Gouvernance des technologies, des infrastructures et des ressources au MEES, et Hugo Brizard (entrepreneur - Pharonyx)

« Les nouveaux espaces permettront à l’ÉTS de répondre à la hausse importante de clientèle au cours des dernières années. Je remercie les gouvernements fédéral et provincial pour l’aide financière accordée. Je tiens aussi à souligner le soutien constant de la Ville de Montréal dans le développement de l’École », a mentionné le directeur général de l’ÉTS, M. Pierre Dumouchel.

En avril 2017, les gouvernements provincial et fédéral annonçaient le financement de trois importants projets de l’ÉTS dans le cadre du Fonds d’investissement stratégique du Canada et du Plan québécois des infrastructures : la reconversion du Planétarium Dow, l’expansion et le réaménagement de la bibliothèque et la construction d’un nouveau pavillon. Les deux premiers ont été terminés cet automne, alors que le troisième, la construction du nouveau pavillon D, sera achevé à l’été 2019.

« Les investissements de notre gouvernement dans l’École de technologie supérieure contribueront à faire progresser le développement économique et technique au Québec. Ces nouveaux espaces permettront aux étudiants de peaufiner leur expertise et leurs travaux de recherche et de faire avancer l’innovation au Canada. »
— Le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, David Lametti.

« Grâce à ces investissements réalisés à l’ÉTS, les étudiants et les étudiantes pourront profiter d’environnements à la fine pointe de la technologie, ce qui contribuera assurément à leur réussite. Pour recevoir une formation de haute qualité, ils doivent pouvoir bénéficier des meilleures conditions d’apprentissage. Ces travaux réalisés à l’ÉTS en sont un parfait exemple. J’aimerais d’ailleurs saluer le travail réalisé par la direction au cours des derniers mois pour concrétiser ces beaux projets. »
— Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge.

La nouvelle bibliothèque
La mise à niveau de la bibliothèque était devenue nécessaire. La clientèle étudiante est passée de 3 500 étudiants en 1997 à plus de 11 000 en 2018. La demande était forte pour l’intégration des nouvelles technologies et de nouveaux espaces d’apprentissage dans le but d’offrir une expérience étudiante de grande qualité.

La bibliothèque, qui occupe maintenant plus de 3 000 m2, est un immense espace lumineux et feutré où l’on trouve plus de 600 places assises, 15 salles de travail d’équipe, un laboratoire informatique, une classe d’apprentissage actif, une salle multifonctionnelle et un espace réservé aux étudiants des cycles supérieurs.
Le coût total du projet s’élève à 6 600 000 $. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES) du Québec et Innovation, Sciences et Développement économique Canada y ont contribué à hauteur de 2 500 000 $ et 2 800 000 $ respectivement.

Le nouveau Centech
L’ancien Planétarium Dow, situé au 1000, rue Saint-Jacques, a été entièrement rénové et figure maintenant comme l’un des bâtiments phares du campus de l’ÉTS. Le Centech, accélérateur d’entreprises technologiques en démarrage, y a maintenant pignon sur rue.

« Au cours des derniers mois, plusieurs employés de l’École ont travaillé d’arrache-pied pour mener à bien l’agrandissement de la bibliothèque, mais aussi la conversion du Planétarium Dow. Nous sommes fiers d’avoir relevé les défis que posait la réhabilitation de ce bâtiment iconique de Montréal. Ainsi, nous logeons le Centech dans un lieu unique et atypique, qui deviendra l’épicentre de l’innovation à Montréal. Un site stratégique et dynamique, propice à la recherche et au codéveloppement, en parfaite adéquation avec les objectifs de l’École, soit le développement de l’entrepreneuriat et l’innovation industrielle », a expliqué M. Dumouchel.

Le coût total du projet de conversion du planétarium se chiffre à 11 483 000 $. Le MEES et Innovation, Sciences et Développement économique Canada y ont contribué à hauteur de 3 375 000 $ et 3 275 000 $ respectivement. La Ville de Montréal a, pour sa part, fait don du bâtiment à l’ÉTS.

Voir aussi :
Bibliothèque de l'ÉTS
Centech

Pour information :
Sébastien Langevin
Conseiller en communication - ÉTS
514 396-8664

Toutes les nouvelles