Baccalauréat en génie logiciel

Étudiant en ingénierie de l'ÉTS au baccalaureat en génie électrique
Crédits 116 crédits de cours et 27 crédits de stage (hors programme, obligatoires)
Session d’admission et dates limites Automne : 1er août
Hiver : 1er décembre
Contingent Programme non contingenté
Régime des études Offert à temps complet
Langue d'enseignement Français
Stages Trois stages de 4 mois
Obligatoires et rémunérés
Grade Bachelier en ingénierie, B. Ing.
Admission
Présentation

Les logiciels sont partout!

Les logiciels sont omniprésents dans notre quotidien. On les utilise, entre autres, pour contrôler des équipements et des objets interconnectés dans une maison (l’internet des objets), interagir sur les réseaux sociaux, créer des environnements virtuels, contrôler une voiture autonome, traiter massivement des données ou assurer la sécurité des systèmes informatiques.

Le programme de baccalauréat en génie logiciel vous apprendra entre autres à concevoir et à développer des applications commerciales, des systèmes de contrôle de réseau et des jeux informatiques. Il vous préparera à occuper des postes notamment d’ingénieur logiciel, de responsable du développement, d'analyste, de consultant ou de concepteur de logiciel.

Face au progrès technologique toujours plus rapide et à la compétitivité internationale croissante, des entreprises de toutes tailles et dans une foule de secteurs rechercheront vos compétences d’ingénieur en logiciel.

Le génie logiciel à l’ÉTS

En génie logiciel, vous acquerrez des connaissances autant en développement qu’en maintenance de logiciel et vous jouerez un rôle essentiel à toutes les étapes, soit en :

  • analyse des besoins
  • élaboration des spécifications
  • architecture du logiciel
  • développement logiciel
  • phase de tests
  • gestion de la configuration
  • sécurité informatique
  • assurance qualité
     

Les concentrations du bac en génie logiciel

Dans ce programme, vous opterez pour l’une des concentrations suivantes :

  • systèmes d’information
  • logiciels embarqués
  • systèmes interactifs
     

Une formation universitaire qui allie connaissances techniques et expérience en milieu de travail

Comme dans chacun des programmes de baccalauréat de l’ÉTS, les cours offerts en génie logiciel ont une forte composante appliquée et comportent tous des périodes de laboratoire.

Au terme de votre formation, vous aurez développé une grande polyvalence puisque votre formation n’est pas limitée à un domaine spécifique. En combinant vos connaissances techniques avec l'expérience que vous acquerrez en stage, vous serez en mesure de transformer le monde numérique!

Conditions d’admission
241.D0 Technologie de maintenance industrielle
243.15 Technologie de systèmes ordinés
243.B0 Technologie de l’électronique
243.C0 Technologie de l’électronique industrielle
280.D0 Techniques d’avionique
420.A0 Techniques de l'informatique
582.A1 Techniques d'intégration multimédia

Avoir réussi le cheminement universitaire en technologie avec la spécialisation informatique;

OU

Avoir obtenu un minimum de 30 unités techniques collégiales dans un des DEC techniques admissibles précédemment mentionnés. Les cours doivent avoir été préalablement approuvés par l’ÉTS.

Avoir réussi le volet 2 du cheminement universitaire en technologie avec la spécialisation informatique;

OU

Avoir obtenu un minimum de 15 unités techniques collégiales dans un DEC technique admissible. Les cours doivent avoir été préalablement approuvés par l’ÉTS.

Avoir obtenu un diplôme technique de niveau (Bac+2) BTS, DTS, DEST, DEUA ou DUT et être citoyen canadien ou résident permanent du Québec

Pour les candidats étrangers, avoir obtenu un diplôme universitaire en technologie (DUT) dans un Institut Universitaire de Technologie de France avec une moyenne cumulative supérieure ou égale à 11,50/20 dans l’un des domaines suivants :

  • Génie électrique et informatique industrielle
  • Informatique
  • Métiers du multimédia et de l’internet
  • Réseaux et télécommunications

Les titulaires d'un diplôme des collèges Stanislas et Marie-de-France qui ont réussi les compléments de maths et sciences du Québec peuvent être admis à l’ÉTS au cheminement universitaire en technologie.

Être titulaire d'un diplôme dans l'un des programmes suivants :

Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Bathurst :

  • Technologie de l'information : programmation et applications mobiles
  • Technologie de l'information : réseautique et sécurité informatique
  • Technologie de l'information : intelligence informatique (big data)

Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dieppe :

  • Technologies de l'information : programmation et développement de jeux

La Cité, Ottawa :

  • Technologie de génie électronique
  • Technologie de d’information : sécurité informatique
  • Technologie du génie informatique

Vous provenez d’un autre établissement canadien de niveau collégial? Communiquez avec nous pour connaître les conditions d’admission qui s’appliquent.

Avoir réussi les cours suivants pour être admissible au cheminement universitaire en technologie

En maths :

  • Calcul différentiel (NYA)
  • Calcul intégral (NYB)
  • Algèbre linéaire et géométrie vectorielle (NYC)

En physique :

  • Mécanique (NYA)
  • Électricité et magnétisme (NYB)
  • Ondes et physique moderne (NYC)

En chimie :

  • Chimie générale - la matière (NYA)
  • Chimie des solutions (NYB)

OU les cours de maths et science équivalents de l’année préparatoire (cours compensateurs) de l’Université de Montréal ou autre université offrant ce programme préparatoire.

  • Avoir au moins 21 ans;
  • Avoir obtenu un minimum de 30 unités techniques collégiales;
  • Posséder des connaissances appropriées et au moins deux ans d’expérience pertinente.

Tout candidat à un programme de baccalauréat doit se conformer aux règles d'application de la Politique linguistique de l’ÉTS au 1er cycle.

Cours et concentrations

Les 14 cours généraux obligatoires suivants (47 crédits) :

CHM131 Chimie et matériaux (4 cr.)
COM110 Méthodes de communication (3 cr.) ou  COM115  Communication interculturelle (3 cr.)
GIA400 Analyse de rentabilité de projets (3 cr.)
ING150 Statique et dynamique (4 cr.)
MAT145 Calcul différentiel et intégral (4 cr.)
MAT210 Logique et mathématiques discrètes (4 cr.)
MAT265 Équations différentielles (4 cr.)
MAT350 Probabilités et statistiques (4 cr.)
MAT472 Algèbre linéaire et géométrie de l'espace (4 cr.)
PEP110 Encadrement de la profession et éthique professionnelle (1 cr.)
PHY332 Électricité et magnétisme (4 cr.)
PHY335 Physique des ondes (4 cr.)
PRE011 Développement professionnel et initiation à la santé et sécurité au travail (1 cr.)
TIN503 Environnement, technologie et société (3 cr.)


Les 14 cours disciplinaires obligatoires suivants (52 crédits) :

GTI350 Conception et évaluation des interfaces utilisateurs (4 cr.)
GTI611 Réseaux de télécommunication IP (4 cr.)
LOG100 Programmation et réseautique en génie logiciel (4 cr.)
LOG121 Conception orientée objet (4 cr.)
LOG210 Analyse et conception de logiciels (4 cr.)
LOG240 Tests et maintenance (3 cr.)
LOG320 Structures de données et algorithmes (4 cr.)
LOG330 Assurance de la qualité des logiciels
LOG410 Analyses de besoins et spécifications
LOG430 Architecture logicielle (4 cr.)
LOG515 Gestion de projets en génie logiciel (4 cr.)
LOG635 Systèmes intelligents et algorithmes (3 cr.)
LOG660 Bases de données de haute performance (4 cr.)
LOG795 Projet de fin d'études en génie logiciel (4 cr.)

5 cours de l’une des trois concentrations suivantes ou toute combinaison de 5 cours parmi ces cours de concentration (15 crédits) :


Concentration Systèmes d'information

Axée sur la conception de logiciels intégrés à des systèmes d'information ou de progiciels

GTI619 Sécurité des systèmes (3 cr.)
GTI745 Interfaces utilisateurs avancées (3 cr.)
LOG530 Réingénierie du logiciel (3 cr.)
LOG645 Architectures de calculs parallèles (3 cr.)
LOG670 Langages formels et semi-formels (3 cr.)
LOG720 Architecture distribuée orientée objet (3 cr.)
LOG735 Systèmes distribués (3 cr.)
LOG791 Projets spéciaux (3 cr.)


Concentration Logiciels embarqués

Axée sur la conception de logiciels faisant partie d’un produit ou système matériel, notamment des systèmes de télécommunications ou de contrôle

GTI770 Systèmes intelligents et apprentissage machine (3 cr.)
LOG540 Analyse et conception de logiciels de télécommunications (3 cr.)
LOG550 Conception de systèmes informatiques en temps réel (3 cr.)
LOG645 Architectures de calculs parallèles (3 cr.)
LOG670 Langages formels et semi-formels (3 cr.)
LOG710 Principes des systèmes d'exploitation et programmation système (3 cr.)
LOG720 Architecture distribuée orientée objet (3 cr.)
LOG791 Projets spéciaux (3 cr.)


Concentration Systèmes interactifs

Concentration axée sur la conception de logiciels multimédias interactifs incluant notamment les jeux vidéo et les environnements virtuels

ELE747* Analyse et traitement d'images (3 cr.)
GPA659* Vision artificielle (4 cr.)
GTI619 Sécurité des systèmes (3 cr.)
GTI745 Interfaces utilisateurs avancées (3 cr.)
GTI770 Systèmes intelligents et apprentissage machine (3 cr.)
GTI785 Systèmes d'applications mobiles (3 cr.)
LOG710 Principes des systèmes d'exploitation et programmation système (3 cr.)
LOG725 Ingénierie et conception de jeux vidéos (3 cr.)
LOG750 Infographie (3 cr.)
LOG791 Projets spéciaux (3 cr.)

*Ce cours peut être choisi sur approbation des responsables des programmes de baccalauréat en génie électrique ou génie de la production automatisée, selon le cas.

Le contenu d'un cours vous est très familier?

Vous pensez posséder des acquis qui correspondent à certains des objectifs de formation de votre programme?

Dans ce cas, vous pouvez faire une demande de reconnaissance des acquis [PDF].

Notez que pour les cours de sciences du génie (cours avec sigles CTN, ELE, GOL, GPA, GTI, LOG, MEC), seuls les cours réussis dans une école de génie reconnue au Québec peuvent être considérés.


Reconnaissances de cours collégiaux

Des reconnaissances de cours collégiaux peuvent aussi vous être accordées si vous réussissez des examens d’équivalence. Pour vous informer sur ces examens, communiquez avec le Service des enseignements généraux.

Si vous avez réussi au niveau collégial :
 

  • les cours Chimie générale 202-NYA et Chimie des solutions 202-NYB
  • …vous pourrez faire un examen afin que vous soit reconnu le cours CHM131 Chimie et matériaux
     
  • les cours Calcul différentiel 201-NYA et Calcul intégral 201-NYB
  • …vous pourrez faire un examen afin que vous soit reconnu le cours MAT145 Calcul différentiel et intégral (aucun examen requis si votre cote R au cégep est de 27,5 ou plus).
     
  • le cours Mathématiques discrètes 201-201-RE
  • …le cours MAT210 Logique et mathématiques discrètes vous sera automatiquement reconnu (aucun examen requis).
     
  • le cours Électricité et magnétisme 203-NYB
  • …vous pourrez faire l'examen afin que vous soit reconnu le cours PHY332 Électricité et magnétisme.
     
  • le cours Électricité et magnétisme 203-NYB
  • …vous pourrez faire l'examen afin que vous soit reconnu le cours PHY335 Physique des ondes.

Les cours obligatoires doivent être suivis selon une séquence correspondant à la grille de cheminement type du programme.

Les cours de concentration ne peuvent être suivis qu'après avoir cumulé un minimum de 70 crédits de cours du programme.

Les étudiants d'un programme de baccalauréat peuvent suivre le cours COM110 s'ils ont satisfait aux exigences de la politique linguistique de l'École.

Le cours TIN503 ne peut être suivi qu'après l'obtention d'un minimum de 64 crédits de cours du programme.

Le cours GTI785 ne peut être suivi qu’après l'obtention d’un minimum de 84 crédits de cours du programme.

Pour obtenir son baccalauréat, il est essentiel de réussir trois microprogrammes de 1er cycle en enseignement coopératif (I, II et III) dans son domaine d’études.

Cheminement type

Cheminement type au baccalauréat en génie logiciel

PREMIÈRE SESSION

CHM131 Chimie et matériaux (4 cr.)
COM110 Méthodes de communication (3 cr.)  ou  COM115 Communication interculturelle (3 cr.)
LOG100 Programmation et réseautique en génie logiciel (4 cr.)
MAT145 Calcul différentiel et intégral (4 cr.)
PRE011 Développement professionnel et initiation à la santé et sécurité au travail (1 cr.)



PREMIER STAGE

STA106 Stage industriel I en génie logiciel (9 cr.) – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 12 et 46 crédits.



DEUXIÈME SESSION

ING150 Statique et dynamique (4 cr.)
LOG121 Conception orientée objet (4 cr.)
LOG240 Test et maintenance (4 cr.)
MAT210 Logique et mathématiques discrètes (4 cr.)



TROISIÈME SESSION

LOG210 Analyse et conception de logiciels (4 cr.)
LOG330 Assurance de la qualité des logiciels (3 cr.)
MAT265 Équations différentielles (4 cr.)
PHY332 Électricité et magnétisme (4 cr.)



DEUXIÈME STAGE

STA206 Stage industriel II en génie logiciel (9 cr.) – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 35 et 80 crédits.



QUATRIÈME SESSION

GTI350 Conception et évaluation des interfaces utilisateurs (4 cr.)
LOG320 Structures de données et algorithmes  cr.)
MAT472 Algèbre linéaire et géométrie de l'espace (3 cr.)
PHY335 Physique des ondes (4 cr.)



CINQUIÈME SESSION

LOG410 Analyses de besoins et spécifications (3 cr.)
LOG430 Architecture logicielle (4 cr.)
LOG515 Gestion de projets en génie logiciel (4 cr.)
MAT350 Probabilités et statistiques (4 cr.)



TROISIÈME STAGE

STA306 Stage industriel III en génie logiciel (9 cr.) – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 74 et 109 crédits.



SIXIÈME SESSION

GIA400 Analyse de rentabilité de projets (3 cr.)
GTI610 Réseaux de télécommunication (4 cr.) ou GTI611 Réseaux de télécommunication IP (4 cr.)
LOG635 Systèmes intelligents et algorithmes (3 cr.)
1 cours de concentration (3 cr. ou 4 cr.)



SEPTIÈME SESSION

LOG660 Bases de données de haute performance (4 cr.)
TIN503 Environnement, technologie et société (3 cr.)
1 cours complémentaire (3 cr.)
1 cours de concentration (3 cr. ou 4 cr.)



HUITIÈME SESSION

LOG795 Projet de fin d'études en génie logiciel (4 cr.)
3 cours de la concentration choisie (9 cr.)

PREMIÈRE SESSION

CHM131 Chimie et matériaux (4 cr.)
COM110 Méthodes de communication (3 cr.)  ou  COM115 Communication interculturelle (3 cr.)
LOG100 Programmation et réseautique en génie logiciel (4 cr.)
MAT145 Calcul différentiel et intégral (4  cr.)
PRE011 Développement professionnel et initiation à la santé et sécurité au travail (1 cr.)



PREMIER STAGE

STA106 Stage industriel I en génie logiciel (9 cr.) – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 12 et 46 crédits.



DEUXIÈME SESSION

ING150 Statique et dynamique (4 cr.)
LOG121 Conception orientée objet (4 cr.)
LOG240 Test et maintenance (4 cr.)
MAT210 Logique et mathématiques discrètes (4 cr.)
MAT265 Équations différentielles (4 cr.)



TROISIÈME SESSION

GIA400 Analyse de rentabilité de projets (3 cr.)
LOG210 Analyse et conception de logiciels (4 cr.)
LOG320 Structures de données et algorithmes (4 cr.)
LOG330 Assurance de la qualité des logiciels (3 cr.)
PHY332 Électricité et magnétisme (4 cr.)



DEUXIÈME STAGE

STA206 Stage industriel II en génie logiciel (9 cr.) – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 35 et 80 crédits.



QUATRIÈME SESSION

GTI350 Conception et évaluation des interfaces utilisateurs (4 cr.)
LOG410 Analyses de besonis et spécifications (3 cr.)
LOG430 Architecture logicielle (4 cr.)
MAT472 Algèbre linéaire et géométrie de l'espace (3 cr.)
PHY335 Physique des ondes (4 cr.)



CINQUIÈME SESSION

LOG515 Gestion de projets en génie logiciel (4 cr.)
MAT350 Probabilités et statistiques (4 cr.)
1 cours complémentaire (3 cr.)
2 cours de concentration (6 cr. ou 7 cr.)



TROISIÈME STAGE

STA306 Stage industriel III en génie logiciel (9 cr.)  – ce stage doit être réalisé lorsque l'étudiant cumule entre 74 et 109 crédits.



SIXIÈME SESSION

GTI610 Réseaux de télécommunication (4 cr.)  ou  GTI611 Réseaux de télécommunication IP (4 cr.)
LOG635 Systèmes intelligents et algorithmes (3 cr.)
LOG660 Bases de données de haute performance (4 cr.)
1 cours de concentration (3 cr.)



SEPTIÈME SESSION

LOG792 Projet de fin d'études en génie logiciel (3 cr.)
TIN503 Environnement, technologie et société (3 cr.)
2 cours de concentration (6 cr. ou 7 cr.) 
Stages en entreprise

Stages en entreprise

Au cours de votre programme de baccalauréat à l’ÉTS, vous devez accomplir trois stages rémunérés de quatre mois chacun (le deuxième ou le troisième stage peut être d’une durée de huit mois). Si vous le désirez, vous pouvez aussi effectuer un quatrième stage pour parfaire votre formation.

Il est possible de réaliser votre premier stage dès la deuxième session de bac si vous cumulez ou suivez des cours représentant un minimum de 12 crédits de votre programme.

Exemples de tâches que peuvent accomplir les stagiaires en génie logiciel :

  • Support technique et dépannage (S1);
  • Cueillette et organisation de l’information et conception de la logique de programmes informatiques (S1);
  • Préparation de guides d’utilisation de programmes (S1);
  • Configuration de réseaux informatiques (S1);
  • Programmation de sites Web et systèmes informatiques (S1);
  • Analyse et conception d'interfaces usagers (S2);
  • Assurance qualité (S2);
  • Gestion de petits projets (S2);
  • Exécution de stratégies de tests (S2);
  • Vérification de l'implantation des normes acceptées dans l'organisation (S2);
  • Spécification des exigences (S3);
  • Contrôle de la qualité (S3);
  • Architecture de logiciels (S3);
  • Conception de bases de données (S3);
  • Réingénierie (S3 et S4);
  • Sécurité des systèmes (S3 et S4);
  • Conception des stratégies de tests (S3 et S4);
  • Conception détaillée et spécifications (S3 et S4);
  • Déploiement de normes (S3 et S4).

Rémunération moyenne pour un stage de quatre mois (2017) :

STAGE 1 :
12 840 $

STAGE 2 :
14 040 $

STAGE 3 :
15 260 $

STAGE 4 (optionnel) :
15 260 $

Perspectives de carrière

Perspectives de carrière

Grâce à leur formation multidisciplinaire et aux techniques de pointe acquises, les diplômés en génie logiciel de l’ÉTS sont en mesure de :

  • concevoir et développer de nouveaux systèmes ou nouveaux logiciels informatiques;
  • analyser les problèmes en vue de l’implantation de solutions logicielles économiques;
  • s’assurer de l’utilisation optimale des propriétés d’un système informatique;
  • offrir du soutien technique en informatique à des clients;
  • effectuer la mise à jour des logiciels.

Les ingénieurs en logiciel formés à l'ÉTS mettent leurs connaissances au service de firmes d'ingénieurs et de firmes de consultants en informatique. Ils peuvent également travailler pour les gouvernements fédéral et provincial. Les entreprises spécialisées dans les services informatiques, les fabricants de matériel de communication et les fabricants d'ordinateurs et d'unités périphériques sont également des employeurs potentiels pour ces ingénieurs.

Reconnaissance professionnelle

Le programme de baccalauréat en génie logiciel de l’ÉTS est reconnu par Ingénieurs Canada et donne accès à l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ).

S'il est supervisé par un ingénieur expérimenté, le troisième stage réalisé dans le cadre du baccalauréat à l’ÉTS peut équivaloir à quatre mois de juniorat, une période d’apprentissage obligatoire pour obtenir un permis avec plein droit d’exercice de l’OIQ.

Rémunération des diplômés de l'ÉTS* (tous domaines confondus)

  • Année suivant l'obtention du diplôme : 56 079 $
  • D'un à trois ans après l'obtention du diplôme : 65 165 $
  • Après 10 ans : 107 398 $

Rémunération des ingénieurs en génie logiciel**

Le salaire varie selon la taille de l’entreprise, la région d’exercice, la nature de l’emploi, etc.

  • Moyenne : 90 559 $
  • Quartile inférieur : 72 000 $
  • Médiane : 85 500 $
  • Quartile supérieur : 98 000 $

* Selon l'enquête 2017 réalisée auprès des diplômés de l'ÉTS
** Selon l'Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec, réalisée par Genium360. Quartile inférieur : salaire au-dessous duquel on retrouve 25 % des salaires. Quartile supérieur : salaire au-dessous duquel on retrouve 75 % des salaires. Médiane : salaire au-dessus duquel on retrouve 50 % des salaires.

Poursuivre à la maîtrise

Poursuivre à la maîtrise

Grâce à la passerelle baccalauréat-maîtrise, il est possible d’entreprendre une maîtrise avant même d’avoir terminé son baccalauréat. En fait, il est possible de faire un baccalauréat ET une maîtrise en cinq ans seulement.

Vous pouvez suivre jusqu’à trois cours de 2e cycle qui compteront à la fois pour votre programme de baccalauréat et pour celui de maîtrise. Vous pourrez aussi prendre de l’avance sur votre projet de mémoire en réalisant le cours de concentration « Projet spécial » ou votre troisième stage sur le même sujet.