Stages coop à l’étranger

Vous avez envie de réaliser l’un de vos stages de baccalauréat ou votre stage de maîtrise avec projet dans une culture différente de la vôtre? Consultez le Service de l’enseignement coopératif (SEC) afin d’en savoir plus sur les possibilités de stages industriels à l’étranger! Vous pourriez même avoir droit à une bourse si votre stage a lieu à l’extérieur de l’Amérique du Nord.

Quelles sont les modalités d’admission?

Pour réaliser un stage coopératif à l’étranger, vous devez :

  • être actuellement étudiant à l'ÉTS;
  • être de niveau S2, S3 ou S4 (baccalauréat) ou SM (maîtrise avec projet). Le premier stage (S1, baccalauréat) n’est pas admissible aux stages coopéraitfs industriels à l’étranger;
  • avoir une moyenne égale ou supérieure à 2,0/4,3. Certaines entreprises exigent une  moyenne de 3,0/4,3.
  • si vous êtes un étudiant étranger, vous pouvez effectuer un stage coopératif à l’extérieur du Canada mais celui-ci doit avoir lieu dans un pays différent de votre lieu de  provenance.

Comme ces stages sont considérés comme des stages coopératifs, ils doivent satisfaire aux mêmes critères que ceux effectués au Québec :

  • la description des tâches, des mandats et des responsabilités doit être conforme au programme et à votre niveau de stage;
  • le stage doit être rémunéré (et cette rémunération doit être approuvée par le Service de l’enseignement coopératif);
  • le stage doit durer minimalement 16 semaines.

Votre stage coopératif à l’étranger peut-il suivre un séjour d’études à l’étranger?

Oui, si vous répondez aux critères d’admissibilité du stage, celui-ci peut se faire consécutivement à un séjour d’études à l’étranger. Par ailleurs, la recherche personnelle de stage est beaucoup plus facile lorsque vous êtes déjà dans le pays visé.

Des astuces pour trouver un stage à l’étranger

Bien que le Service de l’enseignement coopératif affiche parfois des offres de stages à l’étranger, la majorité des étudiants ayant obtenu un stage l'ont trouvé par leurs propres démarches.

Trouver un stage à l’étranger requiert du temps : nous vous recommandons d’entreprendre vos démarches au moins quatre à six mois à l’avance.

Quelques conseils

  • Assistez à une séance d’information sur les stages à l’étranger. Consultez le bulletin Interface et les courriels d'invitation pour connaître les dates de ces séances.
  • Établissez un plan d’action comprenant :
    • le pays visé;
    • le type de stage ou le secteur d’activités visé;
    • les entreprises avec lesquelles vous devrez communiquer;
    • l’échéancier pour chacune des étapes de la recherche.
  • Obtenez des conseils sur votre dossier de candidature et votre stratégie de recherche de stage en prenant rendez-vous par courriel à stages-international@etsmtl.ca.
  • Consultez le document Procédure pour une recherche personnelle de stage [PDF].

Approbation de votre destination par le SEC

Le Service de l’enseignement coopératif doit vérifier le niveau de risque de la région ou du pays visé avant d’approuver votre stage. Si ce niveau est jugé trop élevé, le stage sera refusé. Une vérification sera faite à nouveau quelques semaines avant le départ.

Des stages en Belgique, au Japon et en Allemagne

Le Service de l’enseignement coopératif reçoit périodiquement des offres de stages pour ces trois pays. En voici les modalités.

Pour les étudiants du baccalauréat en génie mécanique et de la maîtrise en génie ​aérospatial

Ces stages coopératifs, qui ont lieu à l’Université Libre de Bruxelles, en Belgique, et à la MTU Aero Engines, à Munich en Allemagne, se déroulent normalement dans un contexte de recherche.

Pour les étudiants ayant une moyenne de 3,00 et plus

Des stages au Japon sont périodiquement affichés pour les étudiants en génie logiciel, génie des technologies de l’information et génie électrique ayant une moyenne de 3,00 et plus. D’une durée de huit mois, ils visent à favoriser les liens entre les étudiants canadiens et les entreprises japonaises. Il faut avoir été présélectionné pour pouvoir postuler ces stages.

Quelles sont vos responsabilités?

Si vous trouvez un stage à l’étranger, vous serez responsable de toutes les démarches liées à l’immigration, au transport et au logement. De façon plus précise, vous devrez vous occuper :

  • des demandes de visa et en défrayer les coûts, et ce, peu importe la destination du stage;
  • de la recherche d’un logement et de sa location;
  • du transport;
  • des frais relatifs à une assurance voyage, maladie et hospitalisation incluant le rapatriement.

Par ailleurs :

  • vous devez acquitter vos droits de scolarité à l'ÉTS;
  • vous devrez rédiger un rapport de fin de séjour si vous avez obtenu une bourse de mobilité internationale, en plus de votre rapport de stage exigé par le Service de l’enseignement coopératif.

​Vous êtes considéré comme un étudiant étranger?

Vous devrez aussi vous assurer que vos documents d’immigration (Certification d’acceptation du Québec, permis d’études ou permis de travail) sont valides au Canada durant toute la durée de votre stage à l’étranger.

Quand présenter votre demande de stage à l’étranger?

Vous devez présenter votre demande de stage à l’étranger au Service de l’enseignement coopératif d’une à deux sessions avant votre départ. Prenez rendez-vous en écrivant à stages-international@etsmtl.ca.

Comment obtenir une bourse?

Si votre stage a lieu au sein d’une entreprise à l’extérieur de l’Amérique du Nord, vous pourriez vous qualifier pour une bourse de mobilité internationale. Tous les détails liés à cette bourse vous seront transmis lorsque vous obtiendrez votre stage.

Pour information et conseils

Vous désirez obtenir des conseils pour préparer votre dossier de candidature et votre stratégie de recherche de stage à l’international? Prenez rendez-vous par courriel en écrivant à stages-international@etsmtl.ca.