Embauchez un stagiaire en génie de l'ÉTS

Vous désirez augmenter la productivité de votre entreprise? Vous souhaitez préparer votre relève? Un stagiaire en génie de l'ÉTS et futur ingénieur vous aidera à combler vos besoins!

ECAMT.jpg Les programmes de baccalauréat de l'ÉTS sont agréés par Enseignement coopératif et apprentissage en milieu de travail Canada (ECAMT Canada).
ACDEC.png L'ÉTS est membre de l'Association canadienne de l'enseignement coopératif - Comité Québec.
Embauchez un stagiaire

Embauchez un stagiaire

Les stagiaires en génie de l’ÉTS apportent une contribution significative à la rentabilité d’une entreprise. Embaucher un stagiaire est aussi une excellente façon d'évaluer le potentiel d'un futur ingénieur. Les stagiaires apportent une nouvelle perspective à une organisation, ainsi que les compétences et connaissances acquises tant par leur DEC technique (ou l’équivalent) que dans leur parcours de baccalauréat.

Affichage pour stages à l’hiver 2019

  • Durée des stages de la session d'hiver : du 3 janvier au 26 avril 2019 (16 semaines)
  • Date limite de début de stage : 14 janvier
     
1er affichage du 24 au 27 septembre
2e affichage du 28 septembre au 3 octobre
3e affichage du 4 au 11 octobre
Entrevues à l’ÉTS du 15 au 26 octobre
Choix des employeurs 26 octobre
Remise des choix préférentiels des étudiants 29 octobre
Début de l’affichage du placement juste-à-temps 31 octobre


Affichage pour stages à l’été 2019

  • Durée des stages de la session d'été : du 29 avril au 23 août 2019 (17 semaines)
  • Date limite de début de stage : 20 mai
     
1er affichage du 18 au 21 janvier
2e affichage 22 au 24 janvier
3e affichage Du 25 au 31 janvier
Entrevues à l’ÉTS du 4 au 15 février
Choix des employeurs 15 février
Remise des choix préférentiels des étudiants 17 février
Début de l’affichage du placement juste-à-temps 20 février
Comment procéder

Comment procéder

1.  Déterminez vos besoins :

  • vous avez besoin de ressources techniques pour 4 mois? Embauchez un stagiaire de niveau S1;
  • vous recherchez un futur ingénieur pour une période de 4 ou 8 mois? Embauchez un stagiaire de niveau S2, S3 ou S4;
  • des étudiants à la maitrise sont également disponibles pour effectuer des stages.

2.  Déterminez la période :

  • un stage peut débuter en janvier, mai ou septembre.
  • il dure habituellement quatre mois mais le deuxième ou le troisième stage peut durer huit mois.

3. Voyez les tâches que les stagiaires peuvent accomplir.

4. Consultez le calendrier des dates d’affichage et d’entrevues.

5. Remplissez le formulaire d’offre de stage en ligne :

  • accédez à la page Nous joindre
  • et cliquez sur votre région puis sur le lien « Offrez un stage » d'un coordonnateur

Vous avez des questions? Communiquez avec un coordonnateur de stage ou avec le Service de l’enseignement coopératif.

Placement par cote ou juste-à-temps?

Placement par cote ou juste-à-temps?

Deux types de placement de stagiaires s’offrent à vous :
 

  • le placement par cote : il requiert votre présence à l’ÉTS pour les entrevues. Vous accordez des cotes aux candidats interviewés et ils font de même. Le placement se fait par jumelage de ces cotes;
     
  • le placement juste-à-temps : les entrevues peuvent avoir lieu dans votre entreprise ou à l’ÉTS. Dès que possible, vous informez le Service de l’enseignement coopératif du candidat retenu pour le stage. Le placement est alors officialisé.

Processus du placement par cote


1. L’affichage

  • Les offres sont affichées en trois périodes d’affichage par session.
  • Les candidats postulent les stages de leur choix.
  • À la fin de chaque période d’affichage, les candidatures (ePortfolios) sont transmises aux employeurs.


2. Les entrevues

  • L’employeur informe le Service de l’enseignement coopératif (SEC) des candidats qu’il désire rencontrer et de ses disponibilités pour les entrevues à l’intérieur de la période déterminée.
  • Les entrevues ont lieu à l’ÉTS à une période déterminée. Consultez le calendrier de placement.
  • Le SEC établit les horaires d'entrevues et avise les candidats.


3. La sélection

  • L’employeur cote les candidats rencontrés selon ses préférences à les accueillir en stage.
  • Au terme de la période d’entrevues, les candidats prennent connaissance de l’ensemble des cotes données par les employeurs.
  • Les candidats cotent à leur tour chaque employeur rencontré (choix préférentiels).


4. Le résultat

  • La conciliation des cotes détermine le candidat retenu sur chaque poste. Les résultats sont transmis aux employeurs le lendemain de la conciliation.

     

Conciliation des cotes

Un résultat de 21 reflète les affinités les plus fortes.
Vous obtenez l’étudiant disponible avec le plus bas pointage possible.

Choix de l'employeur X 10 + Choix de l'étudiant X 11 =
1 + 1 21
2 + 1 31
1 + 2 32
3 + 1 41
2 + 2 42
1 + 3 43

Vous jugez qu’un étudiant ne correspond pas du tout aux critères de base pour occuper le poste? Vous pouvez attribuer la cote « n/r » (non retenu) et en indiquer les raisons.

Processus du placement juste-à-temps


1. L’affichage

  • Les offres sont affichées en continu de la mi-session jusqu’au début de la session suivante (à l’extérieur de cette période, le placement par cote s’applique). Les étudiants postulent les offres de leur choix.
  • Les candidatures (ePortfolios) sont transmises aux employeurs.


2. Les entrevues

  • L’employeur informe le Service de l’enseignement coopératif (SEC) des candidats qu’il désire rencontrer et de ses disponibilités pour les entrevues
  • Le SEC établit les horaires d'entrevues et avise les candidats.
  • Les entrevues ont lieu soit à l'ÉTS, soit chez l’employeur, au moment qui lui convient.


3. La sélection

  • L’employeur communique avec le SEC le plus rapidement possible pour fournir le nom du candidat retenu pour ce stage.


4. Le résultat

  • Le placement juste-à-temps fonctionne sur la base du premier arrivé, premier servi. Ainsi, le premier employeur qui, à la suite de l’entrevue, informe le SEC qu’il désire retenir les services d’un étudiant est celui chez qui l’étudiant sera assigné en stage.
Salaire et tâches des stagiaires

Salaire et tâches des stagiaires

Tous les stages effectués par les étudiants de l’ÉTS sont rémunérés.

Les salaires et les avantages sociaux sont déterminés par l'employeur mais doivent respecter les dispositions de la Loi sur les normes du travail. Les stagiaires ont notamment droit au paiement des congés fériés et au versement du 4 % de paie de vacances à la fin de leur stage.

Rémunération moyenne des stagiaires en 2017 (incluant boni et autres avantages)

STAGE 1

  • Taux horaire : 19,00 $
  • Salaire hebdomadaire : 740 $
  • Salaire mensuel : 3 210 $
  • Total pour 4 mois : 12 840 $

STAGE 2

  • Taux horaire : 20,70 $
  • Salaire hebdomadaire : 810 $
  • Salaire mensuel : 3 510 $
  • Total pour 4 mois : 14 040 $

STAGE 3 OU 4

  • Taux horaire : 22,00 $
  • Salaire hebdomadaire : 880 $
  • Salaire mensuel : 3 815 $
  • Total pour 4 mois : 15 260 $

Ces montants constituent la moyenne observée. Ils sont basés sur une moyenne de 39 heures de travail par semaine (40 heures pour un stage 3 ou 4). Ils n’incluent pas le versement du 4 % de paie de vacances.
Consultez les graphiques de répartition salariale : Stage 1 | Stage 2 | Stage 3.

Tâches que peuvent accomplir les stagiaires
 

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie de la construction peut accomplir :

  • Surveillance et inspection des travaux (S1 et S2)
  • Dessin assisté par ordinateur (AutoCAD) (S1 et S2)
  • Contrôle de la qualité des matériaux et des travaux (S1 et S2)
  • Essais en laboratoire (S1 et S2)
  • Estimation des quantités et des coûts de projets (S1 et S2)
  • Échantillonnage des eaux ou des sols pour des études environnementales (S1 et S2)
  • Calculs de quantités de sols contaminés et estimation (S1 et S2)
  • Surveillance des travaux de réhabilitation environnementale (S1 et S2)
  • Échantillonnage des eaux ou des sols pour des études environnementales (S1 et S2)
  • Calculs de quantités de sols contaminés et estimation (S1 et S2)
  • Surveillance des travaux de réhabilitation environnementale (S1 et S2)
  • Sélection et application de méthodes et procédés de construction appropriés (S2 et S3)
  • Utilisation de l'informatique pour le secteur de la construction (S2 et S3)
  • Gestion et direction des travaux d’ingénierie et de leurs ressources humaines (S2 et S3)
  • Planification et contrôle des travaux de génie municipal, bâtiment, etc. (S2, S3 et S4)
  • Calcul et conception de structures d'acier et de béton (S3 et S4)
  • Conception d'ouvrages d'hydraulique (S3 et S4)
  • Conception de routes et de fondations (S3 et S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie électrique peut accomplir :

  • Installation, entretien, réparation et ajustement d'équipements électriques et informatiques (S1, S2)
  • Support technique et dépannage (S1, S2)
  • Configuration de réseaux informatiques (S1, S2)
  • Programmation d'automates et autres systèmes (S1, S2)
  • Conception et adaptation de divers types de circuits (S1, S2)
  • Choix et implantation de moteurs, systèmes électriques et systèmes d'alimentation et de protection (S1, S2)
  • Évaluation, adaptation, implantation et optimisation de systèmes de commande (S2)
  • Utilisation d'outils de CAO et application au génie électrique (S2, S3)
  • Utilisation et adaptation des systèmes ordinés et de leurs interfaces; programmation et protocoles de communication (S2, S3)
  • Évaluation de réseaux haute tension et de leurs composants (S2, S3)
  • Analyse, conception et intégration de systèmes de télécommunication (S2, S3, S4)
  • Analyse et conception de circuits électroniques, analogiques et numériques et de systèmes asservis (S3, S4)
  • Analyse et conception de circuits électroniques de puissance et leurs applications dans des systèmes de commande (S3, S4)
  • Gestion de projets et support technique en usine (S3, S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie logiciel peut accomplir :

  • Support technique et dépannage (S1)
  • Cueillette et organisation de l’information et conception de la logique de programmes informatiques (S1)
  • Préparation de guides d’utilisation de programmes (S1)
  • Configuration de réseaux informatiques (S1)
  • Programmation de sites Web et systèmes informatiques (S1)
  • Analyse et conception d'interfaces usagers (S2)
  • Assurance qualité (S2)
  • Gestion de petits projets (S2)
  • Exécution de stratégies de tests (S2)
  • Vérification de l'implantation des normes acceptées dans l'organisation (S2)
  • Spécification des exigences (S3)
  • Contrôle de la qualité (S3)
  • Architecture de logiciels (S3)
  • Conception de bases de données (S3)
  • Réingénierie (S3 et S4)
  • Sécurité des systèmes (S3 et S4)
  • Conception des stratégies de tests (S3 et S4)
  • Conception détaillée et spécifications (S3 et S4)
  • Déploiement de normes (S3 et S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie mécanique peut accomplir :

  • Installation, entretien, réparation et ajustement d'équipements mécaniques (S1 et S2)
  • Dessin assisté par ordinateur (AutoCAD, CATIA, Pro/ENGINEER) (S1 et S2)
  • Estimation des coûts de fabrication et étude de temps et mouvement (S1 et S2)
  • Programmation de systèmes de CAO/FAO, de machines à contrôle numérique et de robots (S1 et S2)
  • Utilisation de techniques statistiques de contrôle de la qualité (S1 et S2)
  • Contrôle d'opérations industrielles, simulation de systèmes de manutention et utilisation de l'informatique pour résoudre des problèmes de gestion technique de la production (S1, S2 et S3)
  • Élaboration et implantation de programmes d'entretien préventif (S2 et S3)
  • Choix de procédés d'assemblage, établissement de procédures de soudage et utilisation de diverses techniques d'inspection et d'essais non destructifs
  • Conception assistée par ordinateur de pièces et machines et conception de prototypes (S3 et S4)
  • Planification et direction de production, choix des instruments et équipements pour le contrôle des procédés (S3 et S4)
  • Conception de circuits, spécification et agencement des composantes de systèmes hydrauliques et pneumatiques (S3 et S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie des opérations et de la logistique peut accomplir :

  • Utilisation des outils de CAO afin de générer des solutions logistiques (S1)
  • Organisation de la livraison des produits et services (S1)
  • Estimation du temps nécessaire à l’exécution de tâches données (S1)
  • Participation aux activités à valeur ajoutée (PVA) : approche six sigma, approche cinq S, approche amélioration continue et Kaïzen (S1)
  • Études de mouvements dans un poste de travail (S1)
  • Emploi des modélisations utilisées en CAO (S1)
  • Participation à la conception d’environnement de production, de service et de logistique (S1)
  • Participation à des activités de balisage ou d'analyse comparative (benchmarking) (S1, S2)
  • Implantation et amélioration des aménagements de ressources matérielles, des méthodes de manutention des produits et des services et des circuits utilisés par ces objets manutentionnés (S1, S2)
  • Participation aux études d'AMC (aménagement, manutention et circulation) internes (S1, S2)
  • Détermination des indicateurs du travail en transport (intensité, distance) (S1, S2)
  • Participation aux analyses d’impacts des technologies de la manutention et circulation de l’information dans la localisation et l’aménagement des services (S1 et S2)
  • Participation aux études des différents modèles d’aménagement interne (S1, S2)
  • Identification de la technique appropriée pour résoudre un modèle d'optimisation (S1, S2)
  • Définition de mesure de performance, détermination des limites permises et des contraintes à respecter (S1, S2, S3)
  • Organisation de ligne de production sécuritaire (S2, S3)
  • Participation à des projets de conception d’entreprise de service (S2, S3)
  • Implantation, exploitation et amélioration des systèmes de planification et de contrôle de la production et des stocks (S2, S3)
  • Élaboration de programmes de production et de charges de travail (S2, S3, S4)
  • Gestion des approvisionnements et les stocks en demande dépendante et indépendante (S2, S3, S4)
  • Analyse des mesures de performance des systèmes de production de biens et de services (S2, S3, S4)
  • Conception de modèle d'optimisation pour représenter un système (S2, S3, S4)
  • Modélisation dans la conception et l'analyse des systèmes (S2, S3, S4)
  • Participation à l’amélioration statistique de la qualité (S2, S3, S4)
  • Études de RPO (réingénierie des processus opérationnels) (S2, S3, S4)
  • Conception et analyse de systèmes d’entreposage et de distribution (S2, S3, S4)
  • Conception et analyse de chaînes d’approvisionnement (S2, S3, S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie de la production automatisée peut accomplir :

  • Installation, amélioration et entretien d’équipements électromécaniques (S1, S2)
  • Dessin assisté par ordinateur (AutoCAD, Catia) (S1, S2)
  • Configuration et programmation de logiciels et de systèmes informatiques (S1, S2)
  • Automatisation des processus liés à la production des biens et à la prestation de service (S2, S3)
  • Programmation des robots (S2, S3)
  • Contrôle d'opérations et simulation de systèmes industriels (S2, S3)
  • Calcul de rentabilité et gestion de la production des biens et services (S3, S4)
  • Conception et fabrication assistée par ordinateur (S3, S4)
  • Choix et intégration des systèmes impliquant les technologies informatique, mécanique, électroniques, robotique et vision par ordinateur (S3, S4)

Exemples de tâches qu’un stagiaire en génie des technologies de l'information peut accomplir :

  • Support technique de dépannage (S1)
  • Cueillette et organisation de l'information et conception de la logique de programmes informatiques (S1)
  • Préparation de la documentation accompagnant chaque programme et destinée aux usagers (S1)
  • Programmation de sites Web et de systèmes informatiques (S1)
  • Analyse et conception d'interfaces usagers (S2)
  • Participation aux différentes étapes de développement, de déploiement et d’opération de systèmes informatiques en entreprise (applications et infrastructure) (S2)
  • Assurance et contrôle de la qualité (S3)
  • Gestion de petits projets (S3)
  • Conception d’applications Web (S3)
  • Développement de systèmes informatiques : analyse de processus d’affaires, spécification des exigences, déploiement (S3)
  • Conception de bases de données (S3)
  • Sécurité des systèmes (S3 et S4)
  • Gestion de réseaux (S3 et S4)
  • Développement multimédia (S3 et S4)
Chiffres et statistiques sur les stagiaires

Chiffres et statistiques sur les stagiaires

Nombre d'étudiants au BACCALAURÉAT disponibles pour les stages de l'hiver 2019 : 819
Mise à jour : 15 novembre 2018

Génie de la construction
S1 : 94  |  S2 : 57  |  S3 : 52  |  S4 : 19
Total : 222

Génie électrique
S1 : 42  |  S2 : 30  |  S3 : 42  |  S4 : 11
Total : 125

Génie logiciel
S1 : 51  |  S2 : 24  |  S3 : 10  | S4 : 13
Total : 98

Génie mécanique
S1 : 57  |  S2 : 59  |  S3 : 69  | S4 : 19
Total : 204

Génie des opérations et de la logistique
S1 : 18  |  S2 : 10  |  S3 : 22  | S4 : 7
Total : 57

Génie de la production automatisée
S1 : 24  |  S2 : 21  |  S3 : 16  | S4 : 4
Total : 65

Génie des technologies de l'information
S1 : 14  |  S2 : 19  |  S3 : 10  | S4 : 5
Total : 48

Nombre d'étudiants à la MAÎTRISE disponibles pour les stages de l'hiver 2019 : 24
Mise à jour : 15 novembre 2018

Énergies renouvelables et efficacité énergétique : 4
Génie aérospatial : 2
Génie construction : 5
Gestion de l'innovation : 1
Génie électrique : 1
Génie de la production automatisée : 2
Projets internationaux et ingénierie globale : 1
Réseaux des télécommunications : 2
Risques en santé et sécurité au travail : 1
Technologies de l'information : 3
Technologies de la santé : 2

À la session d'automne 2018 :

Génie de la construction : 1260
Génie électrique : 652
Génie logiciel : 786
Génie mécanique : 1226
Génie des opérations et de la logistique : 309
Génie de la production automatisée : 445
Génie des technologies de l'information : 347

Répartition des étudiants aptes aux stages par provenance géographique pour l'année 2017

Montréal : 24 %
Laval, Laurentides, Lanaudière : 25 %
Montérégie : 24 %
Québec, Chaudière, Beauce : 5 %
Outaouais, Abitibi, Nouveau-Québec : 3 %
Est du Québec : 4 %
Mauricie, Centre-du-Québec : 3 %
Estrie : 2 %
Extérieur du Québec : 10 %

Appréciation des stagiaires de l'ÉTS par leurs superviseurs en entreprise en 2017
(3564 répondants sur 3673 stagiaires)

A - Excellent : 1646 stagiaires (46,2 %)
B - Très bon : 1405 stagiaires (39,4 %)
C - Bon : 467 stagiaires (13,1 %)
D - Passable : 42 stagiaires (1,2 %)
E - Insatisfaisant : 4 stagiaires (0,1 %)

85,6% des stagiaires ont été évalués « excellent » et « très bon » par les employeurs.

Rôle du coordonnateur et rôle du superviseur

Rôle du coordonnateur et rôle du superviseur

Le coordonnateur de stage (ÉTS)

Pour coordonner annuellement plus de 3000 stages, l’ÉTS dispose d’une équipe de professionnels qui maintiennent la liaison avec l’École en plus d’assurer le soutien et l’encadrement du stagiaire. Ils veillent à ce que l’expérience soit bénéfique tant pour l’étudiant que pour l'employeur et que tous les besoins soient comblés.

Chaque coordonnateur est responsable d’un territoire et connaît bien la dynamique et les besoins des entreprises avec lesquelles il travaille. Son rôle consiste à :

  • vous rencontrer afin d’identifier vos besoins en matière de formation, de relève et de transfert technologique;
  • prendre en charge le processus de placement, l’affichage électronique des postes, la transmission des ePortfolios et la coordination des entrevues;
  • préparer l’étudiant à son rôle de stagiaire et de futur ingénieur;
  • assurer l’intégration du stagiaire et voir à ce que vos attentes soient comblées.


Le superviseur de stage (entreprise)

Au sein de l'entreprise, le superviseur de stage joue à la fois un rôle d’accompagnateur et d’évaluateur auprès du stagiaire. Il l’accueille, lui assigne du travail, l’oriente, le supervise et l’évalue. Il est primordial qu’il demeure disponible, ce qui n’exige pas une présence continue, mais des échanges suffisamment fréquents pour permettre au stagiaire de bien accomplir ses mandats, en respectant les délais.

Consultez le guide de supervision qui fournit quantité d'information à l’employeur qui souhaite rentabiliser son mandat avec son stagiaire.

Avant le stage : prévoyez l’arrivée de votre stagiaire

  • Précisez à votre stagiaire :
    • la date de début et de fin de son stage;
    • l’heure à laquelle il doit se présenter à son poste;
    • la personne à demander lors de son arrivée la première journée;
    • les dates auxquelles l’entreprise est fermée, s’il y a lieu.
  • Préparez des documents de référence.
  • Offrez un environnement accueillant :
    • informez les membres de l’équipe de l’arrivée du stagiaire et de son mandat;
    • préparez le poste de travail et l’équipement nécessaires (devoir emprunter l’ordinateur ou le matériel d’un collègue risque éventuellement d’être incommodant de part et d’autre);
  • Identifiez un membre de l’équipe responsable de sa supervision.
  • Planifiez ses tâches :
    • déterminez un mandat clair, varié et stimulant;
    • assurez-vous d’avoir assez de travail pour la durée et le niveau du stage;
  • Prévoyez l’essayage des vêtements de travail (si requis).
     


Au début du stage

  • Planifiez l'accueil et l'intégration :
    • présentez votre stagiaire à toute l’équipe dès son arrivée et faites-lui visiter les lieux;
    • rencontrez votre stagiaire afin de faire le point sur les tâches à accomplir;
    • informez votre stagiaire de vos attentes, de l'horaire de travail et de la tenue vestimentaire à adopter;
    • prévoyez une séance d’information sur les règlements en vigueur concernant la santé et sécurité au travail et faites suivre les formations requises à votre stagiaire;
    • effectuez des vérifications hebdomadaires afin de vous assurer qu'il est sur la bonne voie.

Votre stagiaire sera plus motivé si son mandat est clair, diversifié et si le stage lui permet d’intégrer de nouvelles notions.


Pendant le stage

Visite du coordonnateur de stage

  • Prévoyez une rencontre avec le coordonnateur et le stagiaire.
  • Remplissez le formulaire d'appréciation en ligne. Il devra être remis à la fin du stage.
     

Relation entre le superviseur de stage et le stagiaire

  • Soyez plus présent et disponible durant les premières semaines. La supervision se fera plus discrète tandis que le stagiaire gagnera en autonomie.
  • Tenez votre stagiaire informé de son rendement :
    • s'il est satisfaisant, faites-lui part de votre satisfaction. Offrez-lui encouragement et motivation;
    • s'il est à améliorer : évaluez et réajustez au besoin l’encadrement, les objectifs et les tâches à accomplir et le cas échéant, avisez le coordonnateur d’écart de conduite ou de lacune en termes des compétences.
  • Répondez aux questions du stagiaire afin de maximiser son apprentissage et la quantité de travail accompli;
  • Informez clairement le stagiaire de ce qu’on attend de lui; augmentez ses responsabilités graduellement et de façon appropriée;

Un superviseur attentif aux besoins de son stagiaire et fournissant la quantité requise d’explications obtiendra un bon rendement. Il faut vouloir transmettre son savoir et guider un étudiant.


Un superviseur de stage qualifié

Bien qu’il existe plusieurs styles de supervision, certaines qualités et compétences de base sont nécessaires pour accompagner et évaluer un stagiaire. Parmi celles-ci, notons la capacité d’être à l’écoute de l’autre et la volonté d’échanger avec le stagiaire en le questionnant et en favorisant les discussions. 

Le superviseur de stage doit être apte à évaluer le stagiaire de façon constructive en prenant soin de valoriser ses réalisations et les progrès accomplis, tout en soulignant les aspects à améliorer.


Gestion des conflits : n'attendez pas!

Il est de votre responsabilité d’aviser rapidement le coordonnateur dès qu’une situation problématique survient.

La majorité des stages se déroulent bien. Les superviseurs de stage et les stagiaires se montrent en général très satisfaits. Cependant, il arrive que des difficultés surviennent, tels conflit de personnalité, mésentente sur les tâches, mandat qui ne démarre pas, superviseur de stage non disponible, attitude inadéquate du stagiaire, difficulté d’apprentissage, etc. 

Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ces situations : divergence entre le profil du stagiaire et les exigences de la tâche, changements imprévus dans le mandat, départ de collègues ayant pour effet de surcharger le superviseur de stage, attentes trop élevées du stagiaire envers son stage ou, inversement, attentes trop élevées du superviseur envers le stagiaire.

Il est très important d’en discuter avec le coordonnateur de stage dès l’annonce des premiers signes, quelle que soit leur nature. Le coordonnateur prendra rendez-vous avec vous afin de trouver une solution satisfaisante pour les deux parties. Il pourra jouer un rôle de soutien ou de médiation.


À la fin du stage

  • Discutez avec le stagiaire de l’appréciation de stage que vous ferez parvenir au coordonnateur.
  • Prenez connaissance du document L'entrevue de départ [PDF].

N’hésitez pas à communiquer avec nous, c’est avec plaisir que nous répondrons à vos questions!

Le code d’éthique des intervenants dans le cadre du régime d’enseignement coopératif de l’ÉTS permet aux étudiants et aux employeurs de bien connaître les règles en matière de placement de stagiaires dans le cadre du régime d’enseignement coopératif de l’ÉTS.

Il s’inspire du code de déontologie de l’Association canadienne de l’enseignement coopératif (ACDEC) et de l’Association canadienne des spécialistes en emploi et des employeurs (ACSEE).

Consultez le code d'éthique [PDF].

Crédit d'impôt

Crédit d'impôt

Les entreprises peuvent bénéficier d'une aide financière sous forme de crédit d'impôt pour des stages en milieu de travail.

Montant du crédit d’impôt

  • jusqu’à 144 $ par semaine pour un stagiaire régulier;
  • jusqu’à 192 $ par semaine pour un stagiaire avec statut d’immigrant;
  • jusqu’à 240 $ par semaine pour un stagiaire avec statut d’handicapé.

Le crédit d’impôt peut être bonifié si une entreprise en est à sa troisième année d’imposition consécutive pour laquelle elle a droit au crédit d’impôt pour un stagiaire.

Qui est admissible?

Un stagiaire est admissible si, à la fois :

  • il effectue un stage dans un établissement d’une corporation, d’une société ou d’un particulier situé au Québec;
  • il est inscrit comme étudiant à plein temps à un programme d’enseignement de niveau universitaire prévoyant des stages d’une durée minimale de 140 heures.

Un superviseur est admissible s’il est à la fois :

  • un employé d’un établissement, d’une corporation, d’une société ou d’un particulier situé au Québec;
  • un employé dont le contrat d’emploi prévoit au moins 15 heures de travail par semaine.

Un stagiaire a plus d’un superviseur? Il faut alors établir le nombre d’heures d’encadrement permis au prorata du salaire des superviseurs.

Montant admissible pour un stagiaire et son superviseur

Pour le stagiaire : le moindre de 1) ou 2) :

  1. le taux horaire $ X le nombre d'heures travaillées moins l’aide gouvernementale (si applicable)
  2. un maximum de 18 $ X le nombre d'heures travaillées plus :

Pour le superviseur : le moindre de 1) ou 2)

  • le taux horaire $ X le nombre d'heures travaillées moins l'aide gouvernementale (si applicable)
  • un maximum de 30 $ X le nombre d'heures d’encadrement approprié par semaine, soit :
    • S1 : maximum 6 heures;
    • S2 : maximum 5 heures;
    • S3 : maximum 4 heures;
    • S4 : maximum 4 heures;
    • SM : maximum 4 heures.
       

Exemple de calcul de crédit d'impôt et cotisation de 1 % pour la formation

Stagiaire maximum de 18 $/h X 40 heures = 720 $
+
Superviseur maximum de 30 $/h X le nombre d'heures selon le niveau du stage (moins l'aide gouvernementale si applicable) = 180 $
  Total = 900 $

Pour un stagiaire régulier, le montant maximal de dépenses admissibles est 600 $ et le taux applicable 24 %. Dans cet exemple, le montant du crédit sera donc de 144 $, soit 24 % du maximum admissible.

Pour le crédit d’impôt : 24 % du montant admissible (pour les particuliers, 12 % des dépenses admissibles)

  • 600 $ X 24 % X 17 semaines* = 2450 $ pour un stage de quatre mois
  • 600 $ X 24 % X 32 semaines** = 4600 $ pour un stage de huit mois

*ou nombre réel de semaines travaillées (sans excéder 17 semaines)
**ou nombre réel de semaines travaillées (sans excéder 32 semaines)

Comment procéder

Quelques semaines après la fin du stage, l'ÉTS transmet les documents requis aux entreprises qui doivent les remplir puis les transmettre au ministère du Revenu du Québec.

Loi sur les compétences (Loi du 1 %)

Une partie des dépenses engagées pour l’embauche d’un stagiaire peut être investie dans la Loi sur les compétences.
 

Le programme de stages de l'ÉTS
Plus de 1200 entreprises embauchent annuellement des stagiaires en génie de l’ÉTS
85,6 % des stagiaires ont reçu l’évaluation « excellent » ou « très bon » de la part de leur employeur
100 % des étudiants au baccalauréat à l’ÉTS effectuent des stages
Les stagiaires de l’ÉTS arrivent souvent chez nous en sachant déjà lire des plans et en connaissant des concepts. C’est un véritable avantage concurrentiel de l’ÉTS.
Patrick Lemay, chef surintendant, Knightsbridge.

« C’est un investissement qui rapporte, pour nous qui sommes sur le terrain depuis longtemps. Chez Knighstbridge, nous cherchons à atteindre la plus haute qualité en matière de construction et de durabilité, en intégrant les nouvelles technologies et des produits qui viennent améliorer les techniques de construction multirésidentielle. Ces stagiaires arrivent ici avec des connaissances multiples, notamment en matière de réduction de l’empreinte écologique et d’amélioration de la performance énergétique, et une audace et une curiosité sans limites. Ils contribuent grandement au succès de l’entreprise », explique Patrick Lemay.

En savoir plus
Je trouve que les stagiaires qui viennent de l’ÉTS ont déjà des connaissances en construction, ce sont des techniciens à la base. Et ils sont ouverts d’esprit…
Pascal Michaud, président d'Anjinnov

L’ÉTS forme de futurs ingénieurs qui pourront devenir chargés de projet, dans tous les domaines. « Un chargé de projet, c’est un chef d’orchestre sur un chantier : il s’arrange pour rassembler les intervenants et les faire avancer. Ça prend quelqu’un qui a du leadership, des connaissances techniques, de la rigueur. Ce sont des qualités que je retrouve chez les stagiaires qui arrivent de l’ÉTS, où l'on prend les moyens pour les former pour affronter le milieu du travail », explique Pascal Michaud.

En savoir plus