Effet des contaminants industriels sur les propriétés des gants de protection


 Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Effet des contaminants industriels de type huile et graisse, ainsi que des traitements de nettoyage, sur les propriétés de résistance aux agresseurs mécaniques des gants de protection.

Les performances des gants de protection sont mesurées sur des produits neufs. Or, les différents contaminants tels les huiles et les graisses peuvent éventuellement affecter les propriétés des matériaux et modifier le niveau de résistance offert. De même, des gants de plus haute performance et plus chers à l’achat ont été progressivement introduits sur le marché : certaines compagnies leur font subir des traitements de nettoyage afin d’en prolonger l’usage, sans que l’effet sur leurs propriétés soit connu.

De premiers résultats préliminaires obtenus avec des couples gants et contaminants pertinents identifiés en partenariat avec les associations sectorielles paritaires des secteurs de l’automobile, de l’usinage du métal et de la transformation alimentaire, ont montré dans certains cas des modifications parfois importantes sur la résistance à la coupure, à la perforation et à la déchirure après des temps de contamination correspondant à des durées typiques d’utilisation des gants (1h et 8h). Une analyse plus approfondie de l’action physique et chimique des huiles et des graisses et de ses conséquences sur les propriétés de protection contre les agresseurs mécaniques a été effectuée avec le nitrile et le néoprène.

Ces résultats ont fait l’objet d’une publication dans une revue internationale et d’un rapport publié par l’IRSST. Étant donnés les résultats obtenus dans cette étude préliminaire, des recherches plus approfondies sur le sujet apparaissent nécessaires et seront l’objet de travaux futurs. Ces travaux sont réalisés en collaboration avec des membres de l’équipe de recherche du champ Équipements de protection de l’IRSST.