Développement d’une méthode mécanique de mesure de l’adhérence des gants de protection


Cliquer sur la photo pour l'agrandir
Aucune méthode de test standard n’existe pour déterminer les propriétés de friction des gants de protection. Cette propriété est cependant fondamentale car elle influe de manière très importante entre autres sur l’effort fourni par le travailleur lors de l’exécution de sa tâche.

Un test mécanique a été développé en modifiant le TDM-100, un appareil destiné à caractériser la résistance des gants à la coupure, afin de mesurer les coefficients de friction statique et dynamique de la surface des gants en contact avec une sonde en T. Les propriétés d’adhérence de 27 modèles de gants ont été caractérisées à l’aide de cette nouvelle méthode. Pour trois de ces gants, des résultats ont également été obtenus à l’aide d’une méthode biomécanique basée sur le maintien par le sujet d’une force de serrage constante sur un dynamomètre se déplaçant à vitesse constante, de la validation mécanique de ce montage biomécanique réalisé à l’aide d’un dispositif de pincement mécanique du dynamomètre, et de tests psychophysiques. Un bon accord quantitatif a été obtenu entre les différentes méthodes utilisées. Pour un des modèles de gants, les mesures biomécaniques n’ont pas été réalisables. La méthode mécanique a été la seule à être capable de mesurer à la fois les coefficients statiques et dynamiques pour l’ensemble des gants testés.

Les résultats de ces recherches préliminaires ont fait l’objet d’un rapport publié par l’IRSST, d’un article dans un compte-rendu de conférence et d’une communication. Ces travaux seront éventuellement poursuivis dans le cadre d’un projet ultérieur avec l’IRSST afin d’améliorer la méthode mécanique et d’étendre la validation des résultats à un plus grand nombre de gants, en plus d’étudier les facteurs affectant l’adhérence des gants de protection. Le but ultime est la mise en place d’une norme proposant une méthode de caractérisation de l’adhérence des gants de protection. Ces travaux ont été réalisés en collaboration avec des membres du champ Équipements de protection ainsi qu’avec l’équipe du professeur Yvan Petit de l’ÉTS.