Enjeux

Les travaux de la Chaire permettront de répondre à de nombreux enjeux en médecine ainsi qu'en aérospatiale.

En médecine  : Depuis les 20 dernières années, le nombre d'arthroplasties de genoux a quadruplé tandis que le nombre d’arthroplasties de la hanche a doublé. Entre 6 et 10 % de ces opérations constitueraient des chirurgies de reprise.

La raison principale de ces reprises est la différence qui existe entre la rigidité des matériaux métalliques conventionnels et celle des tissus osseux. Il en résulte une résorption de la masse osseuse autour de l’implant qui accroît les risques de fracture.

L’amélioration de la survie des implants passe invariablement par l’amélioration de leur compatibilité biochimique et biomécanique. C’est sur quoi la chaire se penchera.

En travaillant sur la conception et la fabrication d’implants et d’outils chirurgicaux personnalisées, donc adaptés aux caractéristiques individuelles d’un patient, la Chaire contribuera au changement du paradigme dans le domaine de la chirurgie reconstructive et de l’orthopédie.

En aérospatiale : La concurrence est de plus en plus forte sur le marché de l’aviation civile. Les compagnies manufacturières déploient des stratégies de plus en plus audacieuses en vue de réduire le poids de leurs appareils ainsi que le temps requis entre les phases de conception, de prototypage, de validation et de fabrication de leurs nouveaux produits.