Bilan du plan d'action 2012-2015


Plus de 100 membres de la communauté directement impliqués dans sa mise en œuvre, des dizaines de partenaires internes et externes mobilisés, 80% de ses actions accomplies, aucune annulée, une culture du développement durable qui prend une place indéniable au sein de la communauté de l’ÉTS, voilà des succès tangibles du plan d’action de développement durable 2012-2015. Une réussite attribuable à la mobilisation de la communauté de l’ÉTS ayant des retombées positives tant pour cette communauté que pour l'ensemble de la planète. Ensemble, nous bâtissons un monde durable avec génie!

Vous pouvez également consulter le document de faits saillants

Enseignement et recherche
Action Statut Bilan
1. Créer une communauté de pratique, composée des enseignants intéressés par le DD, ou encore multiple et composée d'enseignants, d'étudiants et de diplômés Réalisée
La communauté de pratique a été créée avec succès et elle est en activité depuis 2013... plus de détails »
La Communauté de pratique en développement durable (CPDD) fut formée en 2013 dans le but de permettre un échange entre enseignants quant aux meilleures pratiques à adopter en matière d’intégration du développement durable aux cours, stages et projets de fin d’études. Elle est composée de quatorze professeurs et maîtres d’enseignement, soutenus par deux membres du personnel administratif. Lors des deux dernières années, les membres ont partagé leurs réflexions et façons de faire quant à l’enseignement du développement durable. Lors des prochains mois, l’accent sera mis sur la diffusion du savoir et du savoir-faire à l’échelle de la communauté des enseignants de l’École.
2.  Offrir une formation au corps professoral sur le concept de développement durable appliqué au génie et les moyens de l’intégrer dans les cours Reportée
Beaucoup de travail préliminaire a été effectué par la CPDD, mais l'action doit être reportée... plus de détails »
La CPDD est responsable d’identifier les meilleures pratiques en ce qui a trait à l’intégration du développement durable à l’enseignement. Une fois ce travail terminé, les résultats seront communiqués au groupe de travail responsable de l’action et celui-ci déterminera un plan de formation s’adressant au personnel enseignant.

Toutefois, les membres de la CPDD ont déjà eu quelques présentations sur le sujet, d’où le 7 % présenté à l’indicateur spécifique.

Indicateur spécifique :
Pourcentage de professeurs ayant participé à au moins une des activités de formation offertes

7 % (14/193)
3.  Offrir un atelier intitulé « L’ingénieur : acteur du développement durable » aux étudiants inscrits au projet de fin d’études (PFE) et aux étudiants en stage Reportée
Les modalités de cette action seront définies en cohérence avec des changements à venir dans les programmes... plus de détails »
Dans la foulée de la visite du BCAPG en janvier 2015, l’ÉTS s’est engagée à accroître les contenus en développement durable des sept programmes du baccalauréat. Les modalités de cette action et celles de l'atelier seront définies au courant l’année académique 2015-2016.
4. Dans les rapports de stage, ajouter une section dans
laquelle les étudiants évalueront le lien entre leur stage et le développement durable
Reportée
L'ajout d'une section demande des changements trop importants pour l'instant... plus de détails »
Après une analyse de faisabilité, cette action demande actuellement des changements trop importants dans la structure et la gestion des rapports de stages.

Toutefois, les étudiants qui appliquent pour la bourse «Environnement durable lors d’un stage», attribuée par le Service de l’enseignement coopératif, doivent produire un texte justificatif de 2 pages en plus de leur rapport de stage.
5. Faire la promotion des bénéfices environnementaux du campus numérique (formation à distance, environnement d’apprentissage numérique, Google Apps, références numériques, etc.) Réalisée en continu
Le promotion des bénéfices est en cours et s'accentuera dans le futur... plus de détails »
La numérisation du campus de l’ÉTS va bon train. Pour ce qui est de la promotion des bénéfices environnementaux en découlant, plusieurs professeurs en font la promotion, de façon informelle, à leurs étudiants. Certains gestionnaires et employés en font également la promotion de façon informelle.
6. Virtualiser les postes informatiques destinés à l’enseignement En cours de réalisation
Une preuve de concept est en cours et un projet pilote suivra... plus de détails »
La mise en œuvre de cette action est entamée. Une preuve de concept est en cours en vue de la virtualisation de certains logiciels. Un projet pilote avec le département de génie électrique suivra et le bilan de celui-ci permettra de déterminer le plan d’action à mettre en place pour la suite.
7. Offrir un prix annuel d’excellence en DD à un membre du personnel enseignant s’étant distingué par l’usage de pratiques
de DD dans son enseignement
Reportée
Cette action n’a pas été prise en charge entre 2012 et 2015, mais il fut décidé qu'elle soit reportée... plus de détails »
Cette action n’a pas été prise en charge entre 2012 et 2015. Toutefois, il fut décidé qu’elle soit reportée et qu’un prix annuel d’excellence soit éventuellement développé et attribué à un membre du personnel enseignant.
8. Créer un laboratoire institutionnel d’ingénierie pour le développement durable dédié au développement de technologies appropriées Réalisée
Le laboratoire institutionnel a été créé et il multiplie les projets depuis... plus de détails »
Les membres du laboratoire d’ingénierie pour le développement durable (LIDD) ont réalisé plusieurs projets avec des étudiants de différents cycles et programmes.

Le développement d'une prothèse tibiale en bambou et d'une emboiture se poursuit. De plus, le LIDD va collaborer à la diffusion et au développement du “Sustainability Literacy Test” qui se veut un outil d’évaluation des connaissances sur le développement durable des étudiants de l’enseignement supérieur. Des étudiants de l'ÉTS seront soumis à ce test dès l'automne 2015 dans le cadre du cours ING 500 (Outils de développement durable pour l'ingénieur) avec lequel le LIDD collabore étroitement.

Des projets d’envergure internationale sont à venir avec OXFAM Québec et le CRÉDIL. D'ailleurs, c'est en collaboration avec ces deux organismes que le LIDD propose et participe à des projets de session dans le cadre du cours ING 500.

Le LIDD joue donc un rôle de premier plan pour la diffusion de connaissances et le développement de compétences en développement durable au sein de l'ÉTS.
Sensibilisation, rayonnement et collaboration
Action Statut Bilan
9.  Élaborer et mettre en œuvre un programme de formation au DD pour le personnel de l’ÉTS En cours de réalisation
Le programme de formation fut élaboré et sa mise en œuvre est en cours... plus de détails »
Le programme de formation fut élaboré et sa mise en œuvre est en cours. Il fonctionne selon une approche par groupe ciblé visant à former les gens aux implications directes du développement durable dans leurs tâches et responsabilités. Le choix d’une approche spécifique plutôt que générale témoigne du niveau avancé de connaissances des membres de la communauté de l’ÉTS face aux enjeux du développement durable.

Les groupes ciblés ont reçu ou recevront une formation ou des documents informatifs sur cesdites implications. Par exemple, une première formation fut donnée aux organisateurs et collaborateurs aux événements sous la thématique «Organiser un événement écoresponsable à l’ÉTS». (Voir action 21)

Indicateur spécifique :
Pourcentage d’employés ayant participé à au moins une des formations offertes

8%
10. Sonder la communauté ÉTS ainsi que les parties prenantes externes quant à leur niveau de connaissances et de satisfaction envers la démarche de DD de l’ÉTS  Reportée
Cette action est reportée à 2016 et elle aura une portée plus large... plus de détails »
Cette action sera accomplie au courant de l’année 2016 et visera, entre autres, à mesurer les retombées du Plan d’action de développement durable 2012-2015 et à alimenter le futur Plan d’action.
11.  Offrir des conférences à l’ÉTS présentées par des
entreprises innovantes en DD
Réalisée en continu
Cette action fut accomplie et élargie et représente un succès qui perdurera dans le temps... plus de détails »
Cette action fut accomplie et élargie. Plusieurs conférences ayant trait à différentes thématiques du développement durable et de l’innovation ont eu lieu à l’ÉTS entre 2012 et 2015.

D’abord, Jean-François Thibault, un étudiant en génie électrique, organise des conférences-midis sur les enjeux énergétiques depuis 2013. Il en organise en moyenne une dizaine par session et a reçu plus de cinquante conférenciers depuis ses débuts. Plusieurs thématiques énergétiques y sont traitées, la plupart du temps dans des angles d’innovation et de développement durable. Le succès de ces conférences midis et l’engouement créé autour des questions énergétiques au sein de la communauté étudiante a favorisé la création du club Énergie-ÉTS en février 2015. Ce dernier permettra la pérennisation de ces conférences-midis puisqu’il en a fait sa première mission.

De façon plus large, diverses conférences sont organisées sur des thématiques liées au développement durable. Le Comité paritaire de perfectionnement (SEÉTS-ÉTS) et le Service des ressources humaines de l’ÉTS offrent des conférences aux employés sur différents thèmes, tant sur le plan psychologique que physique, visant à assurer une qualité de vie et un mieux-être actuel et futur.

Le Centre sportif, supporté par les Services aux étudiants, organise des ateliers et des conférences sur les saines habitudes de vie, principalement en ce qui a trait à l’activité physique et à la nutrition. Ces ateliers sont offerts à tous les membres de la communauté de l’ÉTS.

Indicateur spécifique :
Nombre de conférences offertes par année

Environ 30 par année
12. Sensibiliser les membres de la communauté à de bonnes pratiques favorisant une saine gestion des ressources Réalisée en continu
Cette action fut accomplie et élargie et le nombre de voix sensibilisant la communauté se multiplie... plus de détails »
Plus qu’une action, ceci est un objectif général s’adressant à toute la communauté de l’ÉTS. D’abord, elle est et sera toujours mise de l’avant par les employés du Bureau du développement durable, du Service des communications, du Bureau de la santé et de la sécurité au travail, de Service des ressources humaines, du Service aux étudiants et par les membres du comité de gestion du Fonds de développement durable de l’Association étudiante de l’ÉTS. Il s’agit également de la mission première des membres de la Brigade verte étudiante qui est composée d’une cinquantaine d’étudiants chaque session. L’application des principes du développement durable et la mobilisation des étudiants et des employés sont croissantes d’année en année. Plusieurs individus, qu’ils soient membres du personnel, enseignants ou étudiants, sont des agents de sensibilisation de leur entourage.

Cette sensibilisation aux bonnes pratiques se fait autant sur les aspects environnementaux, sociaux, qu’économiques du développement durable et non uniquement sur la saine gestion des ressources.
13. Attribuer un prix de reconnaissance aux employés ayant initié de bonnes pratiques de développement durable Reportée
L'action est reportée, mais sera accomplie pour juin 2016... plus de détails »
Le Bureau du développement durable développera ce prix et celui-ci sera remis pour la première fois lors de l’édition 2016 de la Fête de la reconnaissance.
14.  Faire la promotion des bonnes pratiques de DD de l’ÉTS lors des événements organisés par l’École Réalisée en continu
Cette pratique est de plus en plus courante et est encouragée par diverses entités... plus de détails »
Tous les organisateurs et collaborateurs à l’organisation d’événements ayant participé à la formation : «Organiser un événement écoresponsable à l’ÉTS» sont formés sur l’importance de la communication, pendant l’événement, des actions en termes de développement durable. De plus, tous les comités organisateurs d’événements qui bénéficient du service d’accompagnement en termes d’événements écoresponsables sont informés à cet effet.

De plus, le Bureau du développement durable est présent dans différents événements à l’ÉTS afin de faire la promotion des diverses actions, implications et possibilités qu’offre la démarche de développement durable de l’École.

Indicateur spécifique :
Nombre d’événements lors desquels la promotion a été faite

Nombre exact non disponible, mais il s’agit d’une pratique répandue et en croissance
15. Attribuer un prix de reconnaissance aux diplômés ayant initié de bonnes pratiques de développement durable lors du Gala des ambassadeurs Réalisée
Cette action a évolué et a été réalisée grâce à la collaboration des organisateurs du Gala des Ambassadeurs... plus de détails »
Suite à des discussions avec les organisateurs du Gala des Ambassadeurs ÉTS, ceux-ci proposèrent l’inclusion de critères de développement durable dans le processus d’évaluation des candidatures pour les quatre prix déjà existants. Ces quatre prix sont nommés : Ambassadeur Émérite, Ambassadeur Entrepreneur, Ambassadeur Recherche et innovation ainsi que Ambassadeur Relève.

Présenté par l'ÉTS, en collaboration avec le Réseau ÉTS, le Gala des Ambassadeurs ÉTS rend hommage aux diplômés d'exception de l'ÉTS, qui se démarquent par leurs accomplissements personnels, leurs réalisations professionnelles et leur implication sociale. Il s'agit d'un symbole de valorisation et de reconnaissance par les pairs.
16. Évaluer la possibilité d’obtenir une certification Global Reporting Initiative ou toute autre certification attestant la qualité
de la démarche de l’ÉTS en développement durable
Réalisée
L'action fut réalisée et des recommandations furent émises par la groupe de travail... plus de détails »
Le groupe de travail conclut qu’il est souhaitable d’implanter la démarche BNQ 21000 à l’ÉTS préalablement à toute demande de certification globale. Il recommande qu’une nouvelle action soit créée à cet effet. Une fois que la démarche BNQ 21000 sera en implantation, il est recommandé de reprendre l’analyse des certifications potentielles afin de trouver celle qui sera le mieux adaptée.
Appui aux membres de la communauté de l'ÉTS
Action Statut Bilan
17. Promouvoir la bourse « Environnement durable lors d’un stage » attribuée par le Service de l’enseignement coopératif à un étudiant ou une étudiante pour la contribution de son stage au développement durable Réalisée en continu
La promotion de cette bourse est faite via le portail eBourses... plus de détails »
La promotion de cette bourse est faite via le portail eBourses. Aucune autre activité de promotion n’est faite par le Service de l’enseignement coopératif ou par une autre entité.

Conçu pour faciliter l’ensemble des étapes du processus annuel d’octroi de bourses, tant pour les donateurs que les étudiants, eBourses automatise l’affichage annuel des bourses, le processus de dépôts de candidatures par les étudiants, le jumelage étudiant-entreprise, la transmission des dossiers chez les entreprises donatrices et la sélection des boursiers.

Indicateur spécifique :
Nombre de candidatures d’étudiants pour l’obtention de la bourse

2011 : 1 candidat
2012 : 4 candidats
2013 : 1 candidat
2014 : 1 candidat
18. Promouvoir la bourse « Bâtir un monde durable avec génie » attribuée par le Décanat des études à un étudiant ou une étudiante pour la contribution de son projet de fin d’études au développement durable Réalisée en continu
Plusieurs gestes ont été posés et le nombre de candidature augmente à chaque année... plus de détails »
Au lancement du PADD 2012-2015, il n’y avait pratiquement aucune promotion et pas de politique accompagnant ce prix. Une politique a donc été produite et des moyens de promotion ont été planifiés et mis en œuvre :
• À chaque début de session, le doyen des études envoie un courriel informatif aux directeurs et coordonnateurs de départements afin que ceux-ci communiquent l’information au personnel enseignant de leur département dans le but qu’il en fasse la promotion auprès de leurs étudiants.
• Les enseignants des cours ING 500 : Outils de développement durable pour l’ingénieur et TIN 501 Environnement, technologie et société font systématiquement la promotion de ce prix.
• Les membres du Bureau du développement durable, qui coordonnent plusieurs projets étudiants, font la promotion de ce prix.
• Des annonces dans l’infolettre interne Interface paraîtront au cours des prochaines sessions.

Indicateur spécifique :
Nombre de candidatures d’étudiants pour l’obtention du prix

2012 : 1 candidature
2013 : 3 candidatures
2014 : 3 candidatures
2015 : 7 candidatures
19. Offrir une aide financière aux étudiants souhaitant accomplir un stage dans un OBNL n’ayant pas les moyens de rémunérer un(e) stagiaire pendant 4 mois Réalisée en continu
Cette action fut élargie et accomplie. Elle a désormais une portée très large et un financement important... plus de détails »
Cette action fut élargie et accomplie. En plus des OBNL, les PME, universités et autres entités n’ayant pas les moyens de rémunérer un stagiaire furent ajoutées bénéficiaires potentiels. L’aide financière est offerte par le Fonds de développement durable de l’Association étudiante de l’ÉTS (FDDAÉÉTS).

Indicateur spécifique :
Montant accordé par année

2012-2013 : 13 500 $
2013-2014 : 17 000 $
2014-2015 : 78 000 $
20. Favoriser l’utilisation du campus de l’ÉTS à titre de laboratoire d’enseignement et recherche par les étudiants (mise à leur disposition d’équipements ou d’informations pour leurs projets d’études ou de recherche par exemple) Réalisée en continu
Cette action constitue une action phare de la démarche de développement durable de l’ÉTS. Elle est un franc succès qui se poursuivra dans l'avenir... plus de détails »
Cette action constitue une action phare de la démarche de développement durable à l’ÉTS. En effet, depuis le lancement du Plan d’action 2012-2015, les projets étudiants utilisant le campus de l’ÉTS comme laboratoire d’enseignement et de recherche se multiplient. Ces projets sont encadrés par des membres du personnel enseignant et jouissent du support de plusieurs entités (Bureau du développement durable, Service de l’équipement, Fonds de développement durable de l’Association étudiante de l’ÉTS) en termes de ressources humaines, matérielles et financières. La totalité des départements d’études a déjà participé à ces projets et ces derniers continuent de se diversifier et d’augmenter en nombre. Ces projets qui lient le développement durable à l’enseignement et à la recherche, soit la mission de l’École, suscitent de plus en plus d’intérêt dans la communauté de l’ÉTS.

Voir également l’action 29 qui constitue un exemple de projets étudiants ayant cours.
21. Mettre en place et promouvoir un service d’accompagnement en événements écoresponsables Réalisée
Un service d’accompagnement a été mis en place et est utilisé par divers membres de la communauté de l'ÉTS... plus de détails »
Un service d’accompagnement a été mis en place; un conseiller aux événements écoresponsable est disponible pour accompagner tous les membres de la communauté de l’ÉTS (personnel enseignant, étudiants, employés) dans l’organisation d’un événement se voulant écoresponsable. Ce service est offert au Bureau du développement durable de l’École. Après un an d’existence, plus d’une trentaine de comités organisateurs avait eu recours à ce service d’accompagnement.

Ce service a été mis en place dans la foulée de l’organisation d’une vaste formation s’adressant à tous les organisateurs et collaborateurs aux événements à l’ÉTS et ayant pour objet : Organiser un événement écoresponsable à l’ÉTS. Cette formation a été produite et donnée par la directrice générale du Conseil québécois des événements écoresponsables, madame Caroline Voyer.
Approvisionnement et investissement
Action Statut Bilan
22. Former les personnes concernées aux principes d’approvisionnements écoresponsables Reportée
Le groupe de travail a suggéré le report de cette action puisque des étapes préliminaires doivent être effectuées... plus de détails »
Le groupe de travail a suggéré le report de cette action puisque des étapes préliminaires doivent être effectuées avant de former les personnes concernées, notamment la révision de la procédure d’approvisionnement en y prévoyant l’inclusion de critères de développement durable (voir action 23).
23. Réviser les procédures d’approvisionnement et d’octroi de contrat de l’ÉTS de façon à introduire des outils concrets intégrant les critères de DD dans la prise de décision Réalisée en continu
Plusieurs gestes ont été posées bien que les procédures ne soient pas encore révisées... plus de détails »
Les procédures d’approvisionnement et d’octroi de contrat n’ont pas été formellement révisées, mais l’inclusion de clauses, d’exigences ou de critères de qualité dans les appels d’offres progresse.

Une clause générale concernant le développement durable fut ajoutée à tous les appels d’offres produits par l’ÉTS :
«Le Propriétaire s’engage à promouvoir le développement durable et à en appliquer les principes dans ses politiques, règlements, procédures et initiatives en tenant compte des ressources dont il dispose, et ce, dans une optique d’amélioration continue.
Le Propriétaire s’attend à la coopération du Fournisseur dans l’application des principes de sa Politique de développement durable. »

La majorité des devis pour les contrats de service accordés par le Service de l’équipement contiennent des exigences en lien avec le développement durable. Par exemple, dans le devis du contrat d’entretien sanitaire, l’ÉTS a exigé des critères de développement durable pour ce qui est du choix des produits nettoyants et des papiers et tissus utilisés.

Le Service de l’équipement a également procédé à des appels d’offres pour des contrats de service à exécution sur demande, s’adressant à des ingénieurs et des architectes, où les soumissions étaient évaluées par un comité de sélection se basant sur des critères de qualité dont un de ces critères est en lien avec le développement durable :
«1.1.1 Positionnement et expertise du Soumissionnaire en développement durable
Éléments de qualité requis pour l'atteinte d'un niveau de performance acceptable :
Présenter la philosophie, la mission et la position du Soumissionnaire à l’égard du développement durable, notamment en efficacité énergétique.
Présenter trois (3) projets s’apparentant le mieux au présent mandat, tel que défini à l’article 3.1, où le Soumissionnaire a intégré ou proposé des éléments favorisant le développement durable dans la réalisation de ses projets.»
24. Promouvoir la fiche-guide achats d’articles promotionnels auprès de la communauté de l’ÉTS En cours de réalisation
La fiche-guide sera mise à jour et sa promotion suivra... plus de détails »
Suite à une analyse de l’outil existant par le Bureau du développement durable et certains employés ciblés, il fut décidé de mettre à jour cette fiche-guide avant d’en faire à nouveau la promotion. Ce travail est fait en collaboration par le Bureau du développement durable, le Service des communications, le Service des finances et plusieurs employés ciblés. La nouvelle fiche sera lancée à l’automne 2015, en même temps que plusieurs fiches-guides relatives aux événements écoresponsables, et sa promotion suivra.
25. Collaborer avec Chartwells, le Pub 100 génies et le dépanneur Ingénium afin d’augmenter et/ou de bonifier l’offre de produits locaux ou issus de l’agriculture biologique Réalisée en continu
Diverses actions sont menées afin de bonifier l'offre de produits alimentaires responsables offerts à l'ÉTS... plus de détails »
L’accompagnement et la sensibilisation des services alimentaires Chartwell’s, au niveau de la cafétéria et des services traiteurs, se fait de façon constante via diverses actions. Les comités organisateurs d’événements font régulièrement de la sensibilisation et des demandes précises afin d’accroître l’offre et le choix de produits locaux, sains ou issus de l’agriculture biologique. Le Bureau du développement durable accompagne également ce partenaire dans cette optique. La direction de Chartwell’s mentionne qu’elle opte pour l’achat de produits locaux lorsqu’il est possible de le faire, mais qu’il est plus difficile de s’approvisionner en produits biologiques vus leur prix élevé.

Pour ce qui est du dépanneur Ingénium et du Pub le 100 génies, l’Association étudiante, propriétaire de ces deux entités, a entamé des pourparlers en 2015 afin d’accroître l’offre de produits locaux et/ou biologiques.
Construction, rénovation et aménagement
Action Statut Bilan
26. Considérer l’intégration de technologies environnementales aux projets à venir Réalisée en continu
Cette action est un automatisme pour l’ÉTS. Elle fait partie de sa philosophie de gestion... plus de détails »
Cette action est un automatisme pour l’ÉTS. Au-delà de la quête de certifications et de reconnaissances, la volonté de l’École est depuis longtemps de concevoir, construire, rénover et opérer les bâtiments de son campus dans une optique de développement durable. En effet, l’ÉTS vise à optimiser les performances énergétiques de ces bâtiments, améliorer le confort des occupants et minimiser les impacts sur l’environnement. Dans cet ordre d’idée, l’ÉTS se fait un devoir d’être avant-gardiste dans l’intégration de nouvelles technologies, d’intégrer des technologies éprouvées et d’assurer une gestion exemplaire de ses bâtiments. En plus de ressources œuvrant à temps plein pour ces objectifs, l’ÉTS peut compter sur l’implication de plusieurs membres du personnel enseignant et d’étudiants pour l’opération des bâtiments et l’optimisation de leurs efficacités.

Diverses technologies environnementales sont intégrées lors de rénovations ou de construction de nouveaux bâtiments (thermopompe au Co₂, récupérateur à cassettes, système de gestion intégrée des bâtiments, contrôle de l’éclairage efficace, configuration performante des CVCA, système Aircuity d’échantillonnage du Co₂ dans les locaux, appareils sanitaires à faible débit, etc.). Fruit de cette philosophie mise de l’avant depuis plusieurs années, l’ÉTS est le campus le plus efficace au Canada sur le plan de l’intensité énergétique.

L’obtention de certifications et de reconnaissances est un bénéfice indirect bien mérité, toutefois les actions mises en œuvre ne sont pas guidées par la quête de celles-ci. Récemment, trois des bâtiments du campus ont visé des certifications LEED. D’abord, le carrefour d’innovation INGO a obtenu le niveau de certification LEED Or dans la catégorie Noyau et enveloppe. Ensuite, la quatrième phase de résidences étudiantes est au stade de révision finale, en date du mois d’août 2015, en vue de l’obtention de la certification dans la catégorie nouvelle construction. Finalement, le plus récent bâtiment du campus, nommé la Maison des étudiants, vise la certification dans la catégorie Noyau et enveloppe. 

Indicateur spécifique :
Pourcentage de nouveaux projets ayant fait l’objet de cette réflexion

100 %
Gestion des ressources, opérations et installations
Action Statut Bilan
27. Réaliser le bilan environnemental de l’ÉTS, incluant la répartition par secteur d’activité En cours de réalisation
Un ensemble d'indicateurs seront présentés dès l'automne 2015 via le logiciel METRIO... plus de détails »
Depuis la formulation de cette action, il fut décidé de présenter un ensemble d’indicateurs environnementaux, mais non plus un bilan environnemental à proprement dit. Dans cet ordre d’idée, l’ÉTS présentera dès l’automne 2015 un ensemble d’indicateurs via METRIO, logiciel web québécois sur les performances en développement durable.
28. Élaborer et mettre en œuvre un plan de verdissement intérieur et extérieur Réalisée
Cette action a été accomplie et a donné naissance à plusieurs projets et à de nombreux partenariats internes et externes... plus de détails »
L’engagement que l’ÉTS a pris lors de l’adoption de son Plan d’action était de réaliser deux projets de verdissement par année. À la fermeture du Plan d’action, l’ÉTS peut dire avec fierté que c’est mission accomplie, tant par des projets de verdissement extérieur, qu’intérieur.

Par exemple, les deux projets réalisés pour l’année 2014-2015 sont le mur de houblon du Club étudiant GéniAle ainsi que le verdissement du parvis du pavillon B. Le premier consistait en la plantation de rhizomes et de plants de houblons qui se dressent sur la façade nord de l’ancienne brasserie Dow sur la rue Notre-Dame au coin de la rue Peel. Le deuxième consistait en la conversion de luminaires architecturaux en bac à plantes et en l’ajout d’un grand bac à fleurs visant le verdissement d’un espace bétonné. Tous les bacs utilisés pour ces projets ont été fabriqués par l’organisme de réinsertion sociale « Les ateliers d’Antoine ».

Un projet de verdissement des aires communes intérieures des deux pavillons principaux a eu lieu en mai 2013. Six espèces différentes furent introduites afin d’embellir ces espaces et afin de contribuer à la purification de l’air.

Ces projets furent réalisés en collaboration avec la CEUM, le FDDAÉÉTS, le CRE de Montréal, les écoquartiers Peter-Mc Gill et du Sud-Ouest, la Brigade verte de l’ÉTS ainsi que l’ÉTS.

Indicateur spécifique :
Nombre de projets de verdissement mis en œuvre par an

2012-2013 : 2
2013-2014 : 2
2014-2015 : 2
29. Analyser la consommation des équipements électroniques et apporter les correctifs nécessaires afin d’économiser l’énergie Réalisée en continu
Cette action a été bonifiée et liée à l'action 20. Elle a découlée sur plusieurs succès et continuera dans l'avenir... plus de détails »
Le libellé de cette action a été bonifié par le groupe de travail responsable de celle-ci de manière à étendre l’analyse, ainsi que les optimisations proposées, aux équipements électromécaniques sur le campus. La mise en œuvre de cette action est en lien direct avec la mise en œuvre de l’action 20, soit l’utilisation du campus à titre de laboratoire d’enseignement et de recherche.
30. Mettre à jour et promouvoir la procédure administrative de disposition des biens meubles afin de favoriser la réutilisation du matériel usagé de l’ÉTS En cours de réalisation
Ce dossier est présentement à l’étude au niveau des aspects légaux... plus de détails »
Ce dossier est présentement à l’étude au Bureau des affaires juridiques et des instances, en collaboration avec le Bureau du développement durable et le Service de l’équipement, afin de s’assurer que la disposition des biens meubles respecte tous les lois et règlements, les principes des 3R – réduction, réutilisation et recyclage – et les meilleures pratiques de logistiques internes et externes.
31. Tenir de façon complète et constante l’inventaire des équipements informatiques de l’ÉTS (acquisition et disposition) En cours de réalisation
Un groupe de travail a produit un rapport rigoureux et l'a déposé à un comité décisionnel... plus de détails »
À l’instar des autres actions du Plan, la mise en œuvre de celle-ci fut prise en charge par un groupe de travail. Toutefois, ce groupe comptait dans ses rangs un employé complétant une maîtrise à l’ÉTS et ayant choisi de faire son projet de maîtrise sur la thématique de cette action. Un travail rigoureux s’en est suivi et un rapport étoffé fut présenté au directeur des affaires professorales, de la recherche et des partenariats ainsi qu’au doyen de la recherche. Sous recommandation de ces derniers, le rapport a été déposé au Comité de coordination de l’enseignement et de la recherche à l’été 2015.
32. Poursuivre le virage vers l’utilisation de documents administratifs électroniques Réalisée en continu
Suite à l’analyse d'information colligée, un Comité de gouvernance informationnelle a été mis sur pied... plus de détails »
Suite au travail d’un groupe d’employé, un rapport fut déposé à la direction de l’ÉTS. La principale recommandation a été très bien accueillie par la direction et a consisté en la création d’un comité multidisciplinaire dédiée à la gouvernance informationnelle. L’objectif de ce comité est de mettre en place les meilleures pratiques en gestion de l’information quant à sa création, son stockage, son utilisation, son archivage et sa destruction. Les travaux du comité ont débuté à l’automne 2015.
33. Se doter d’une directive liée à la gestion des matières résiduelles En cours de réalisation
Les initiatives favorisant la saine gestion se poursuivent. La directive sera officialisée en 2016... plus de détails »
La directive est en élaboration et elle ne sera officialisée qu’en 2016. Par contre, les initiatives de saine gestion des matières résiduelles ont continué de porter fruit et les deux pavillons principaux de l’ÉTS sont certifiés ICI on recycle niveau 3 par Recyc-Québec depuis décembre 2013. De plus, les résidences étudiantes sont certifiées ICI on recycle niveau 2 depuis octobre 2014.
34. Privilégier l’utilisation du compost produit à l’ÉTS sur ses terrains Reportée
Le compost n'est présentement pas assez mature pour être utilisé. Un projet étudiant sera déposé fin 2015... plus de détails »
Le compost produit par le composteur industriel de l’ÉTS n’est présentement pas assez mature et ne peut donc pas être utilisé sur les terrains de l’ÉTS. Un projet de maîtrise se déroulant de janvier à décembre 2015 vise l’optimisation du processus de compostage et, ultimement, l’augmentation du taux de maturité du compost produit à l’ÉTS dans le but de pouvoir l’utiliser sur ses terrains et en faire des dons à la communauté.

Indicateur spécifique :
Pourcentage du compost utilisé sur les terrains de l’ÉTS provenant de sa propre production

0 %
35. Négocier, avec Chartwells, une clause dérogatoire permettant de réorienter les surplus alimentaires des événements organisés
à l’ÉTS vers des organismes de bienfaisance
Réalisée
Une entente a été conclue pour la réorientation automatique des surplus pour les commandes de plus de 1000$... plus de détails »
Présentement, les surplus alimentaires des services traiteurs coûtant plus de 1000 $ sont réorientés via l’organisation La Tablée des Chefs. Outre les surplus déjà réorientés de façon sporadique (ex. : 5 derniers soupers de Noël des employés), les premiers surplus qui ont été donnés via cette clause l’ont été en mai 2015. Des discussions sont en cours afin que les services traiteurs proposent systématiquement à tous leurs clients de pouvoir réorientés les surplus moyennant le respect des règles de sécurité (chaîne du froid).
36. Instaurer et promouvoir des incitatifs favorisant le transport en commun et actif auprès de la communauté de l’ÉTS Réalisée
Plusieurs initiatives ont été menées et l'ÉTS est désormais reconnue comme véritable leader en transport durable... plus de détails »
Au niveau du transport en commun, l’ÉTS a développé un vaste programme incitatif comportant deux volets : employés et étudiants. Le volet employés fut rendu possible grâce à des ententes de l’ÉTS avec la Société de transport de Montréal (OPUS & Cie) et avec l’Agence métropolitaine de transport (OPUS+ entreprise). Le centre de gestion des déplacements Voyagez Futé a accompagné l’ÉTS dans le développement de ce volet du programme. Les employés adhérant au programme profitent d’un minimum de trois mois gratuits sur un abonnement annuel. Une grande célébration a eu lieu à l’ÉTS pour souligner le premier anniversaire de ce volet du programme. Pour ce qui est du volet étudiants, il fut rendu possible grâce à une entente entre l’ÉTS et la Coop ÉTS. Celui-ci offre 15 % de rabais sur un abonnement mensuel ou sur un abonnement de quatre mois. Les deux volets du programme sont très populaires et ont contribué à la responsabilisation des membres de la communauté de l’ÉTS quant à leurs habitudes de transport.

Au niveau du transport actif, la communauté de l’ÉTS bénéficie de centaines de stationnements de vélos intérieurs et extérieurs ainsi que de trois stations BIXI sur le campus. L’accès aux vestiaires et aux douches est gratuit en tout temps. Aucun programme incitatif au transport actif ne fut développé pour le moment.
37. Installer des bornes dans les stationnements pour les voitures électriques Réalisée
Pas moins de 21 bornes furent installées afin de desservir l'ensemble de la communauté... plus de détails »
Quatorze bornes de recharge pour véhicules électriques ont été installées dans les stationnements des deux pavillons principaux de l’ÉTS. Le projet a été financé par le programme « Branché au travail » du gouvernement du Québec et par le Service des entreprises auxiliaires de l’ÉTS. Les bornes ne doivent être utilisées que par les employés vu les conditions du programme. Sept autres bornes de recharge, destinées au public, furent installées dans la Maison des étudiants.

Indicateur spécifique :
Nombre de bornes installées

14 dans les pavillons principaux
7 dans la Maison des étudiants
38. Faire connaître la politique en matière de santé et sécurité au travail (SST) Réalisée en continu
Plusieurs moyens de diffusion ont été déployés afin de faire connaître la Politique... plus de détails »
La politique sur la santé et la sécurité est présentée à tous les nouveaux employés ainsi qu’aux membres des clubs étudiants lors de séances d’information. Elle est aussi présentée lors de conférences destinées aux étudiants suivant le cours GIA 601 : Ergonomie et sécurité en milieu de travail. Lors de la première édition de la Journée santé, sécurité et mieux-être «La prévention, je m’y engage!», plusieurs éléments de la politique furent promus via des conférences, des ateliers et des kiosques d’information. Finalement, diverses communications via les moyens de communications internes, furent publiées afin de faire la promotion de la politique.
39. Mettre en place un site intranet dédié spécifiquement au Bureau de la SST Réalisée
Un site internet, et non intranet, fut développé et mis en ligne en septembre 2015... plus de détails »
Un site internet, et non intranet, fut développé et mis en ligne en septembre 2015. Il vise à faire la promotion de la santé et de la sécurité (SST) et des services offerts par le Bureau de la santé et de la sécurité au travail (BSST). On y retrouve les procédures SST en place à l’ÉTS, des informations sur l’actualité et les événements SST ainsi que des liens rapides vers des services et ressources accessibles aux membres de la communauté de l’ÉTS. Ce site vise autant les publics internes qu’externes.
40. Mettre en place un système de gestion des matières dangereuses En cours de réalisation
Plusieurs éléments du système furent développés et d'autres sont en élaboration... plus de détails »
Dans la cadre de la mise en place du système de gestion des matières dangereuses, plusieurs éléments ont été développés. D’abord, une formation sur le système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) fut élaborée et est offerte aux employés et étudiants gradués utilisant des matières dangereuses dans le cadre de leurs fonctions. L’élaboration et la mise en œuvre d’une procédure relative à l’utilisation des produits dangereux est en cours. Par ailleurs, une évaluation des conditions d’entreposage des matières dangereuses est effectuée et la mise en place d’un système de gestion des inventaires de matières dangereuses est à l’étude.